• Fillé dans la fin du siècle dernier

    Fillé dans la fin du siècle dernier

  •  

     

     

     

    Le village reste encore un village rural mais pas pour longtemps : bientôt il sera rattrapé par la ville.

    L'église est reconstruite, une église "dont le fin clocher se mire dans l'eau pure d'une rivière" chantait Jean Lumière.

    FILLÉ reste toujours un paradis pour les pêcheurs. FILLÉ accueillera, d'ailleurs en 1991, pour la première fois, un concours régional de pêche au coup organisé par le comité départemental FFPC et ouvert aux pêcheurs sélectionnés dans cinq départements des Pays-de-Loire.

    Comme nous l'avait si bien confié notre ancien secrétaire de mairie et directeur d'école dans le bulletin municipal de "la ROUE TOURNE" ; en effet, oui, lentement mais inexorablement la vie à FILLÉ avait changé et voilà que tout s'accélérait. A la différence de leurs parents, les enfants ne manquaient plus l'école pour les travaux des champs et le calendrier scolaire avait remplacé le rythme des saisons. Fini le bon vieux certificat d'études primaires qui avait marqué des générations d'écoliers : désormais, les écoliers de la "communale", après la classe du CM2, quittaient l'enseignement primaire pour devenir collégiens et le bus emmenait les enfants le plus souvent au collège de la Suze ou à PARIGNE LE POLIN.

    Et puis, aujourd'hui, il ne reste que quatre agriculteurs sur la commune. Décidément, tout avait vraiment changé...

    JARDIN 459

    La plaine de loisirs en construction dans le site de l'île de Moulins'Art en 2007.

     

     

     

    images

     

     

    FILLÉ DANS LES ANNEES 70....

     

     

     

     

     

    UNE HISTOIRE NAUSÉABONDE ENTRE DEUX COMMUNES VOISINES...

    En 1975, un dépôt d'ordures situé près des Gesleries à Fillé est déposé par la commune voisine de Guécelard ce qui déclenche une série de polémiques très violentes. Il faut dire qu'à cette époque, Guécelard déposait ses ordures à Fillé, et Fillé, en revanche, déposait les siennes à Guécelard...   En effet, l'ancien Maire de Guécelard possédait des terres à Fillé : une grande parcelle le long de la route du Bur sur laquelle est désormais implanté le lotissement actuel des Fontaines ainsi qu'un terrain servant d'entrepôt d'ordures, situé dans le même secteur, autour du lieu-dit de la "Petite Maisonnette"  sur lequel est implanté également un nouveau lotissement depuis 2010.   Or, devant les nuisances constatées et après une certaine exaspération, les riverains écrivent une pétition qui atterrit directement sur le bureau du Préfet sans en référer au préalable aux principaux concernés : le Maire de Guécelard, propriétaire du terrain, ni au Maire de Fillé.   Les riverains se plaignaient d'être infestés par les mouches et les rats et gênés bien sûr par les odeurs et l'un d'entre eux déclarait même une perte de bovin.    Evidemment, Guécelard ne l'entendit pas de cette oreille et le fit savoir par voie de tract distribué dans les boites aux lettres de Fillé par la voix de son Maire.   On comprend l'amertume car la prose précisait :   Et puis, tout d'un coup une levée de boucliers contre cette pauvre commune de Guécelard, qui "pollue, qui "tue" et rend la vie impossible à tout un quartier de Fillé"
    " Mais cette réclamation est en quelque sorte clandestine... : on ne l'a pas faite au Maire de Fillé, on ne l'a pas faite au Maire de Guécelard : les principaux intéressés, mais on s'empresse de faire le maximum de bruit, de recueillir bon gré, mal gré toutes les signatures possibles et l'on sait comment l'on obtient ce genre de signatures pour faire une pétition que l'on porte ou que l'on fait porter en grande pompe à la Préfecture ... qui n'en peut, mais...C'est du Clochemerle tout pur mais du Clochemerle modifié 1975..."   " et tout cela orchestré par un ou deux apprentis écologistes ; actuellement il en pleut des écologistes de salon..."  

    Depuis 1975, l'eau a coulé sous les ponts. Ce site d'enfouissement bien qu'il est disparu du paysage depuis longtemps a été répertorié dans les années 80 mais les déchets subsistent toujours.   Malgré cet incident et depuis leur séparation en Juillet 1880, les deux communes entretiennent toujours de bonnes relations de voisinage ; pour preuve, les anciens combattants des deux villages s'étaient regroupés pour ne former qu'une seule association.  

    Birdfly2

       

     

     

     

    Un film "LE MANS" sort sur les écrans en 1971, c'est un hommage au sport automobile dans lequel STEVE MAC QUEEN s'est beaucoup investi. Malgré les dépenses excessives de tournage, ce film sera un échec commercial : c'est surtout un bon reportage sur la course des 24 Heures.  Même si on n'est pas un fan des 24 Heures on prend un certain plaisir à regarder STEVE MAC QUEEN.

    Les toutes premières images - images très fugitives - se déroulent à FILLÉ,

    STEVE MAC QUEEN qui tient le rôle du personnage principal- un pilote de course américain - est donc  passé par FILLÉ avant de reprendre la route pour le centre-ville du Mans (des témoins m'ont affirmé l'avoir vu au volant de sa Porsche dans le village).
    Ces images sont très sobres en commentaires mais on suit très bien le parcours d'une Porsche 911S qui roule entre les platanes de la route de Tours aux Hunaudières puis brusquement elle se retrouve sur le pont de FILLÉ pour déboucher à l'entrée du village, elle passe devant le "Bar des deux écoles" (devenu dernièrement le bar de l'embarcadère) et continue sa route devant l'autre bar du "Gardon Frétillant"et rapidement, elle tourne ensuite en direction de la rue du Canal et disparaît pour réapparaître aux ... Jacobins près de la Cathédrale du Mans.

    On a l'impression que la Porsche passe dans un village désert et pour cause, en effet, les riverains de la rue du Passeur avaient tous reçu pour consigne de fermer leurs volets (?) bref, cela donne l'impression de traverser un village d'apparence plutôt " tristounet". 

     

    Steve-001

     

    Chad, le fils de Steve Mac Queen, est venu à Fillé le 5 Juillet 2014 à l'occasion de la manifestation de "Le Mans Classic" au volant de la Porsche 911S pour tourner un documentaire qui retrace notamment la période du film "Le Mans". La Porsche 911S a été glorifiée dans le film-documentaire dédiée à la course automobile au Mans.

    (Photos aimablement fournies par Jean Bodet 07.07.2014)

     

     

     ci-dessous, très rare affiche de cinéma italienne du film "LE MANS" produit en 1971 :

     

     

    Fillé dans la fin du siècle dernier

     

     

     

    Pour continuer sur le chapitre sportif : un club de football est crée fin des années 70 juste après l'arrivée de la première vague des nouveaux résidents. Aucune discipline sportive n'avait jamais fait son apparition dans le village. Gérard CHOISNET, un fanatique du ballon rond envisage donc la création du club de foot en 1978 après avoir constaté que nombre de jeunes filléens et beaucoup de seniors évoluaient dans les villages voisins. Il en est donc le président-fondateur : avec 50 jeunes et 40 seniors dès la première saison, la jeunesse existait bien à FILLE.

    (Voir la suite sur l'article "Création et Début de Fillé-Sports 1978/1984).

     

    fille-10.jpg

     

    Ci-dessous le club a fêté ses vingt ans entre le président-fondateur G. CHOISNET, au centre et le président en exercice à gauche.

    LU DANS LE MAINE LIBRE

     

     

    image0-007

     

     

     

     

    En 1999, à l'issue d'une cérémonie d'anniversaire de la création du club qui était à l'époque dirigé par Monsieur Jean-Louis EVEN, le président fondateur de Fillé-Sports, Gérard CHOISNET, était alors maire de la commune. Ce dernier a conté aux personnes présentes, non sans émotion, les débuts de cette formidable aventure.

     

    Fillé dans la fin du siècle dernier

    En 1984 : Un groupe de supporters sur le parking du stade. A droite, le président-fondateur de Fillé Sports

     

    Birdfly2

     

    Dans les années 80, un défilé de carnaval est organisé dans le bourg auquel participent les enfants des deux écoles du village : l'école libre et l'école publique.

    Les enfants font une ronde devant l'église...

     

     

     

    carnaval.jpg

    photo collection particulière

     

    En 1977, départ des soeurs d'Evron de l'ECOLE SAINT CHARLES qui se répartit en deux classes. En 1978, avec l'afflux de la première vague de "nouveaux résidents" ce sera l'ouverture d'une troisième classe et en 1986, l'ouverture d'une quatrième classe.

     

    hotel_12

     

     

                 FILLÉ DANS LES ANNÉES 80...

     

     

     

     

     

     

    roue_t10

    Le premier bulletin communal LA ROUE TOURNE fut créé en 1981.  A la fin de l'année 1981, le Maire de l'époque, Jules DENET écrivait le mot de Monsieur le Maire et disait bien modestement : "CHERS ADMINISTRES
    L'année s'en est allée, c'est le moment où nous devons vous rendre compte puisque vous nous avez fait confiance.


    L'œuvre que nous menons quotidiennement pose tant de problèmes qui se chevauchent et qui de plus demande urgence à résoudre, à aplanir, à discuter que les effets attendus pointent longtemps après leur surgissement et ne sont point tapageurs mais exigent constance et fermeté pour bien les mener, alors que votre impatience, dès l'annonce d'un projet, à hâte de concrétiser l'ouvrage.

    Ce travail aux résultats lointains se poursuit, notre commune s'agrandit entraînant ainsi des charges nouvelles, des difficultés imprévues et aussi des choix de priorité en l'avenir immédiat et à long terme.

    Notre tâche n'est pas toujours aisée mais nous pensons agir de notre mieux avec les moyens dont nous disposons....".

    Et oui, brave Monsieur DENET qui, désormais reposé en paix dans votre village de la Chapelle aux Choux,  d'autres plus récemment, en d'autres termes nous ont signifié la même chose, la tâche quotidienne est rude. Le métier de maire est un métier de patience, ce n'est pas un métier facile.  Les projets sont longs à se concrétiser du fait de la multiplication des normes, des études, de l'intervention des organismes régaliens....etc. 

    Retour aux années 80 : une salle des fêtes est construite après le pont du canal pendant le mandat de Mr BOUL juste auprès du terrain de football sur un terrain lègué par deux institutrices au CCAS, bénéficiant ainsi du parking du terrain de foot. Puis, le premier lotissement sort de terre.

    En 1988 est créé un club de loisirs : c'est l'association qui compte depuis vingt ans le plus grand nombre d'adhérents pour des activités aussi diverses que la randonnée pédestre, le théâtre, la chorale, la peinture, etc... Après trois années d'existence, l'atelier peinture-dessin avait décidé d'élargir son horizon à l'occasion de l'expo peinture annuelle.

    La situation du village au bord de la Sarthe, ses maisons, son moulin, ses demeures et châteaux ainsi que ses ponts en font tout son charme : un cadre propice à la promenade et à la création artistique

    Ainsi,  jouant sur l'originalité locale, le club Loisirs avait-il décidé d'organiser un week-end "peinture en liberté" : sorte de concours réservé aux amateurs de la palette et du chevalet dont le succès ne s'est jamais démenti mais qui a été victime au fil des années de la concurrence des autres communes qui ont également fait le choix d'organiser une telle manifestation.

     

    peintre en liberté.jpg

     

    Ci-dessus, lors d'une manifestation en septembre du concours "Peinture en Liberté"


    photo collection particulière

    Birdfly2

     

    En Septembre 1989, l'agence postale a été garantie et installée dans l'urgence dans les murs de la Mairie.  Après avoir occupé un local exigu à côté de cette dernière, la Poste a adopté le bureau du Maire, plus vaste et mieux adapté à la réception des clients. Résultat : le premier magistrat de la commune s'est retrouvé à l'étage supérieur cédant bien volontiers la place à l'agence postale.

      C'est la seule commune du canton de la Suze qui abrite la Poste dans les locaux communaux. Puis, récemment, en septembre 2009, on prend connaissance d'un "tract"circulant dans les boîtes aux lettres de la population appelant à une consultation nationale sur la privatisation de la poste, on lit aux verso de ladite feuille que Chemiré-le-Gaudin et Fillé sont "désormais" des agences postales communales.

     

     

    mimi.jpg

     

    Birdfly2

     

    Fin des années 80, grâce à des amateurs et passionnés de voitures anciennes, une manifestation est organisée à Fillé avec le concours du Festival Rétrospective Auto moto Mécaniques Anciennes de la Sarthe, de la municipalité de Fillé et du Club Loisirs  : le Festival Henri Vallée du nom du célèbre constructeur automobile, l'enfant du pays qui donna aussi son nom à la salle des fêtes.

     

     

    zeb 049

     

    Le Maire passager dans un véhicule de collection en 1989 sur le pont du canal.

     

    Le deuxième festival Henri Vallée connaitra, un dimanche de Mai 1989, comme celui de l'année 1988 un retentissant succès : à manifestation exceptionnelle, organisation exceptionnelle, aussi au cours de cette journée qui vit une forte concentration automobile le village de Fillé a connu une affluence extraordinaire.

    On assista à des prises de vue sur la pelouse du château du Gros Chesnay avec quelques participants en costume d'époque. Une photographie fit d'ailleurs la une du journal local (ci-dessus).  

     

    pepone-1.jpg

     

     

    tacot.jpg

     

    un vieux tacot arrive près de l'ancienne grange du moulin

     

     

    Plus tard, quand la commune prit possession du moulin, les randonneurs étant conquis par les lieux, les rallyes automobile de l'association s'achevèrent souvent à FILLE (ou bien quelquefois même y prirent leur départ, dès le café avalé, à la fraîcheur du matin).

    Birdfly2

     

     

    LE PARRAINAGE DE FILLÉ AVEC LE VILLAGE ROUMAIN DE CERVICESTI EN MOLDAVIE

     

    En 1989, sur proposition de la Coordination "Opération Villages Roumains", FILLE adopte le village roumain de CERVICESTI en MOLDAVIE, à l'extrême nord-est de la ROUMANIE presque à la frontière russe, village destiné à être rasé sous l'administration de CEAUCESCU. On pensait ne jamais connaître ce village ; or suite aux évènements de décembre 1989, ce parrainage prend une toute autre dimension.

     

    Capture

     

    La nouvelle école de Cervicesti construite en 1995 (presque en même temps que le nouveau groupe scolaire de Fillé).

     

    cervic11
     
     
    extrait du courrier reçu à l'association en mai 2000.
     
     
    VOIR SUITE SUR L'ARTICLE "FILLÉ et CERVICESTI".
     
     
     
     
    verlai17-001

     

     

                        FILLÉ DANS LES ANNEES 90...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En Juin 1990, il y avait cinq artisans à Fillé dont une entreprise de charpente-menuiserie, soit :

    1. un peintre

    2. un électricien

    3. un plombier-chauffagiste

    4. un plâtrier

    5. une entreprise de charpente-menuiserie

    Il y avait également huit commerçants :

    1. un café-tabac "Le Santiano"

              un café "Le Trut" (à l'emplacement du "Gardon Frétillant)

    1. un boucher-épicier

    2. un boulanger

    3. une auberge "Le Rallye"

    4. un restaurant "Le Barrage"

    5. un garagiste

    6. un radiesthésiste

    Il y avait dans le domaine santé un médecin et deux infirmères

    une industrie subsistait encore : "Les Carrières du Maine" .

    Alors qu'en mai 2001, nous comptions désormais huit artisans ; en effet, en plus des cinq détaillés plus haut, il y en avait trois autres :

    - une entreprise d'électricité industrielle, un serrurier, un pépiniériste et un second plombier chauffagiste alors que le peintre avait quitté la commune.

     

    Par contre, il y avait trois nouvelles entreprises (B.T.P. LEROUX, O.T.S. et SERVIBAT) et un ingénieur indépendant. Mais les Carrières du Maine avaient déserté la commune.

    Dans le domaine de la santé, seule reste le médecin mais les deux infirmières n'exercent plus.

     

    Birdfly2

     

    LE CLUB DES ANCIENS, TRÈS DYNAMIQUE, EST PRÉSIDÉ EN 1990 PAR MADAME DUPLAN, PUIS QUELQUES ANNÉES PLUS TARD, MADAME LORY LUI SUCCÈDE.

     

    image0

          Voyage à Honfleur en juin 1992 ; beaucoup d'anciens qui figurent sur la photo sont malheureusement disparus. A l'extrème droite, Madame Duplan et 4ème en partant de la droite, le Maire et son épouse. Sur le chemin du retour, les participants ont pu visiter la fabrique de calvados du Père Magloire avec dégustation, bien sûr. Tous sont revenus enchantés de ce déplacement.      

     
     

    CONSTRUCTION DU GROUPE SCOLAIRE EN 1992

     

    En 1992, la mairie s'agrandit grâce à la construction du groupe scolaire qui a libéré la classe des grandes sections permettant ainsi de réaliser une salle de conseil et des mariages

     

    document personnel.


     

    photo ci-dessous, le Maire officiant un mariage dans la mairie réduite à la simple salle de l'accueil en 1990.

    mairie11

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En effet, en 1992, le village s'enorgueillit d'un groupe scolaire tout neuf capable de répondre aux besoins d'une population rajeunie car FILLE compte de plus en plus d'habitants. Fillé avait réellement besoin d'une véritable école. Jusque là, les enfants des classes maternelles et primaires se répartissaient tant bien que mal, dans cinq classes, aux quatre coins de la commune. Pas très pratique pour les parents qui devaient accomplir un véritable marathon pour emmener ou aller chercher leurs enfants à l'école. Pas très efficace non plus pour les enseignants. Salles surchauffées l'été, glaciales l'hiver, sanitaires inutilisables à cause du gel , la situation ne pouvait plus durer.

                                   

    scan-1

     

    La classe du Directeur, Monsieur GAULIN, pose devant la Mairie en 1984.

    Les anciens locaux libérés ont servi de salle du conseil pour la Mairie après 1992.


    Le Maire souhaitait un chauffage bien adapté aux besoins des enfants et des enseignants alors en concertation avec les parents d'élèves, les enseignants, de membres du conseil municipal et de l'architecte de l'école, il s'est constitué un groupe de travail qui a abouti à des solutions plus que performantes en matière de chauffage. Il a été installé un plafond rayonnant sur l'ensemble du bâtiment , un système invisible, qui libère l'espace et assure une sécurité totale dans la mesure où les enfants n'ont aucun contact avec les éléments chauffants.

     

       

    verlai17

       

    document collection personnelle

     

     

     

    Scan

    visite de l'école en construction avec le Maire (à droite).


    Le groupe scolaire a ouvert ses portes en septembre 1992 mais en 1991 une cérémonie symbolique a eu lieu : la POSE DE LA PREMIERE PIERRE en présence de l'inspecteur départemental de l'enseignement primaire et des quelques 100 élèves scolarisés à Fillé ainsi que des enseignants et parents d'élèves. G. CHOISNET, maire, le temps d'une photo a joué les maçons en ayant soin, au préalable d'enfouir au creux de sa première pierre - ou plutôt du premier parpaing - un parchemin de sa main écrite relatant ce jour important. La chasse au trésor n'en est pas pour autant ouverte et personne ne sera sans doute plus là quand le parpaing livrera son secret !

       

    ecole_12

           

    L'école dont  le Maire est si fier est au cœur d'un champ de connaissances. Alors que les écoliers de demain seront sûrement plus à l'aise avec la souris optique que le stylo à quatre couleurs, notre école s'était équipée d'une salle informatique qui a du perdurer jusqu'en 2008 et cela afin de mettre en regard d'un enjeu constant : celui de la réussite scolaire et de l'égalité des chances.

    Qui a eu cette idée folle de réinventer l'école ?

    CI-DESSOUS, LE MAIRE DEVANT SON ECOLE TOUTE NEUVE

         

    4996ed10

     

    photo collection particulière
     

    CETTE CONSTRUCTION SYMBOLISE L'ESSOR DYNAMIQUE QU'A CONNU FILLE DEPUIS 1990 : EN 1990 = 830 HABITANTS ET EN 2008 = 1486.
     

         

    ecole_12.jpg

            extrait archives OF article du 14/12/1992 :     Inauguration du groupe scolaire

    "Prix d'excellence pour Gérard Choisnet et son équipe"

    L'inauguration du groupe scolaire a connu l'affluence des grands jours. En présence de nombreux maires du canton et du sénateur Chaumont, François Fillon a coupé le cordon bleu-blanc-rouge.

    D'entrée de jeu, M. Dauty, inspecteur d'académie, a tenu à décerner deux prix d'excellence, l'un pour Gérard Choisnet et son équipe municipale, l'autre pour M. Geffroy, architecte. Il est vrai que l'on ne construit pas une école tous les jours. La situation à Fillé était depuis longtemps chaotique, avec des classes réparties aux quatre coins de la commune. « Il m'arrivait de ne voir mes collègues qu'une fois par mois », indique le directeur. Aujourd'hui, les enfants bénéficient d'un lieu de vie moderne, lumineux et spacieux, les enseignants possèdent une salle pour se réunir, une bibliothèque a été ouverte et la grande salle polyvalente permet de s'initier aux joies du sport en hiver. François Fillon a rappelé « son attachement à l'égalité des chances sur l'ensemble du territoire, les communes rurales et péri-rurales doivent pouvoir elles aussi offrir un enseignement de qualité, dans de bonnes conditions, à tous les enfants ». Une opération de 4,7 millions de francs, dont 2,2 millions d'emprunts pour la commune. « Notre situation financière saine nous a permis de boucler ce dossier sans endetter la commune et sans augmenter la pression fiscale », explique Gérard Choisnet.

    Devoir accompli pour l'équipe municipale.  

    Parallèlement, à la construction du nouveau groupe scolaire, une garderie péri-scolaire a été créée en 1992 qui fonctionnait alors dans les locaux annexes de la Mouffette.

    100_9142

     

     FILLOU la mascotte de l'école de FILLÉ !

    Les parents d'élèves ont créé l'association des Amis de Fillou vers 2007 avec une superbe mascotte adorée des enfants.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Birdfly2

     

    En Février 1994, grâce à la forte motivation de Sylvie BODIN, qui fut ensuite puéricultrice à la MOUFFETTE,  la commune a ouvert une halte-garderie avec l'aide de Familles Rurales mais cette activité n'a pu perdurer dans le temps car elle fonctionnait dans les mêmes locaux que la garderie péri-scolaire et cela a causé rapidement des problèmes d'organisation. Depuis cette activité a été reprise par la communauté de communes mais à l'époque de son ouverture en 1994 dans les locaux de la MOUFFETTE, FILLE était la seule petite commune de la SARTHE a offrir cette activité de la PETITE ENFANCE.

     

     

     

    moulin11

    ci-dessous, inauguration du local de la halte-garderie de "la Mouffette". Les élus coupent le cordon tenu par Mesdemoiselles LECOLLE et BODIN. A gauche, un peu en arrière-plan, Sylvie Bodin qui fut à l'initiative de cette activité sur la commune.  

    image0-001

     

     

     

    Fin d'année 1996, le Maire informe son Conseil que les objectifs du contrat ENFANCE signé avec la CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES de la SARTHE ont été atteints suite à la création de la Halte-Garderie en février 1994 et à l'habilitation de la Garderie Péri-scolaire en 1995. A chaque échéance du contrat, le Maire rencontrait le personnel habilité de la CAF pour le renouvellement. 

     

     

    contrat enfance-1.jpg

     

    En concertation avec l'association filléenne de Familles Rurales, des Centres de Loisirs sans hébergement ont été ouverts toute la journée aux petites vacances scolaires ainsi que pendant les vacances d'été.

     

     

    Birdfly2
     
     
     

    En 1994, Gérard CHOISNET, Maire, fut un des fondateurs de la Communauté de Communes du Val de Sarthe dont les compétences prennent de plus en plus de place sur notre territoire. Il est nommé Vice-Président  en charge de la commission "Tourisme". Il travaillera en étroite collaboration avec les acteurs du "Pays Vallée de la Sarthe" afin de promouvoir une politique de développement touristique dans la région de la vallée de la Sarthe.

     
     
     
     
    Birdfly2
     
     
    100_4233

     

    En 1993, la municipalité attribue des noms et des numéros aux rues afin de faciliter la recherche des habitants, ainsi la rue de la Gare, l'impasse Henri Vallée, la rue de Montalaume voient le jour à la grande satisfaction du facteur. 

     

     

    Birdfly2

         

    janvier 1995.jpg

           

    inondations.jpg

     

     

    Lu dans le Maine Libre Janvier 1995 ci-dessus et ci-dessous
    Pour faire face à la montée des eaux en Janvier 1995, la Commune très organisée met tout en oeuvre aidée du personnel communal, des bénévoles et des pompiers du Service d'Incendie du Mans dépêchés sur place.

    inondations 001.jpg

     

    lm07_2178907_1

    photo OF

    rivières vivantes.jpg

     pas que des paroles : des actes !

    Birdfly2

     

     

     

    don camillo.jpg

     

    UNE PREMIERE POUR LA COMMUNE

     

    Un nouveau chantier avance à grand pas, derrière l'école, en 1994 : six logements locatifs. Dans un premier temps, l'équipe municipale avait songé à implanter ces nouvelles constructions, en plein centre bourg  avec une entrée directement par le lotissement de Beausoleil. Après réflexion et concertation avec les habitants de Beausoleil, il est apparu que le terrain disponible non loin de l'école était un meilleur choix. En effet, l'axe de développement se trouve précisément là, dans l'ancien quartier de la gare, en suivant l'ancienne voie de chemin de fer. La municipalité avait pris en charge la viabilité du terrain (voierie, tout à l'égoût). Depuis, il y a un nouveau projet de locatifs à l'emplacement même où devaient se situer les six premiers c'est-à-dire dans le centre-bourg..

     

     

     

    Birdfly2
     
     
     
     
     
     
     

    LU DANS LA PRESSE LOCALE OUEST FRANCE CI-DESSOUS :

     

     

     

    En 1994, a été créé à FILLÉ un club nautique d'aviron (quatrième club de la Sarthe derrière le Comité départemental, l'US.M et le club SABLE NAUTIQUE AVIRON). Sensibilisée par l'implantation d'activités nautiques sur la commune, la municipalité s'est aussitôt chargée de mettre à leur disposition le terrain disponible le long de la Sarthe avec un petit local (ancien chalet au 6 de la rue du Pont). Les bénévoles du club se sont rapidement mis à la tâche et ont construit un hangar à bateaux qui a été inauguré en présence du Maire.
    Ce club avait été créé à l'initiative de Monsieur BERSON qui était membre de la section AVIRON de l'U.S.M. et membre du comité départemental aviron. Lors de la première assemblée générale sous la présidence d'honneur de Monsieur G. CHOISNET, maire de FILLÉ, les Filléens ont été sollicités pour compléter le bureau.

    Cette implantation d'activités nautiques devait permettre aux jeunes une ouverture à la pratique du canoë et de l'aviron. D'ailleurs, en 2002, certains jeunes de FILLÉ se sont distingués au critérium national de Brive.

    Les évolutions sur la rivière Sarthe ont lieu généralement le dimanche matin .

     

     

    AVIRON.jpg

     

     

     

    En présence des membres, le Maire baptise "FILLE SUR SARTHE" devant le hangar du club d'aviron.  

    Pour clore ce chapitre sportif, rappelons enfin qu'à la fin des années 90, eut lieu à FILLE l'assemblée générale du cyclisme départemental.

     

     

    Birdfly2

     

    LE CONSEIL MUNICIPAL SE PORTE ACQUÉREUR DE L'ÉTANG DE LA ROUTE DE VOIVRES.

     

    Fin des années 90, la commune avait choisi de préserver l'avenir en se portant acquéreur de l'étang de Champfleury mais ce site superbe fut rapidement investi en 2005 par une association de pêche.  Auparavant, rien n'avait été décidé quant à son utilisation et nombreux étaient les ornithologues qui venaient fixer leur objectif pour observer et photographier les oiseaux migrateurs. Les mouettes qui étaient installées dans l'île, début des années 2000, ont maintenant toutes disparues, au grand regret des chasseurs d'images et des amoureux des oiseaux. 

     

    En observant les oiseaux à cette époque, nous ne pouvions imaginer que, dix ou onze ans plus tard, cet étang allait être le théâtre d'un massacre de bernaches en pleine période de mue. Comme le lecteur d'O.F., nous nous sommes offusqués de la destruction en grand nombre de ces oies, le mardi 5 Juillet 2011, alors que cette espèce était protégée jusqu'en 2009. Nous ne comprenons pas et nous demandons : Pourquoi ? (voir article du journal O. F. du 18.7.2011 "La bernarche du Canada malvenue en Sarthe")

    christiane 001.jpg

    Lu dans le Maine Libre

    Birdfly2

     

    L'ELECTRIFICATION RURALE

     

    Il suffit, désormais depuis plus de dix ans, de traverser le village pour mesurer l'impact spectaculaire qu'a opéré l'enfouissement des réseaux électriques et téléphoniques aériens.

    Un véritable bain de jouvence environnemental et d'embellissement pour notre petit bourg.

     

    Photo_057.jpg

    Dessin de Frédéric PIQUET : la rue du Passeur avant l'enfouissement.

     

    Les nouveaux lampadaires en 2004 route de la Libération.

    En effet, fin des années 1990, les poteaux téléphoniques et télégraphiques du centre-bourg disparaissent du paysage pour laisser place à de très beaux lampadaires et en 2004, la commune s'engage dans des travaux d'éclairage public et de voirie route de la Libération. Elle en a profité pour enfouir également le réseau Télécom dont 30 % du financement restant à sa charge et a entrepris la première phase d'enfouissement électrique et télécom sur une distance de 50 mètres rue de la Libération avec création de trottoirs et voies internes dans les lotissements du Perroquet et des Fontaines permettant une liaison piétonne et cyclable entre-eux afin de rejoindre le groupe scolaire.

     

    Birdfly2

     

    Un nouveau lotissement est sorti de terre en 1993 avec la création d'un axe de développement derrière l'école : la rue de la Gare ce qui fait qu'entre l'année 1990 et l'année 2008 (fin du troisième mandat du Maire), la population filléenne a doublé : "évoluer harmonieusement en préservant notre cadre de vie" tel était le slogan de la municipalité en 1994.

     

    Birdfly2
     

    UNE RIVE A L'AUTRE, EN 1994, CONSACRE UN ARTICLE A FILLÉ ET LUI ATTRIBUE DEUX LIBÉLLULES

        

     

    Parmi les 74 idées de balades au bord de l'eau recensées par le guide touristique régional "d'une Rive à l'Autre" paru en 1996, figure Fillé-sur-sarthe qui reçoit "deux libellules".

    Une prime d'image pour ce petit bourg de 1086 âmes (le journaliste de notre journal local note 30 % d'augmentation de population entre les deux recensements : preuve de dynamisme de la commune). Quant aux commentaires du guide touristique, ils soulignent que "A Fillé sur sarthe, la vie s'écoule au fil de l'eau comme un long fleuve tranquille. Mais attention ! ne vous fiez pas aux apparences, derrière ses airs paisibles, ce petit bourg attire en nombre les amoureux de la nature. Et c'est bien normal, les chemins le long des berges sont jolis, fleuris..." Bref, le maire ainsi que les habitants ont toutes les raisons d'être fiers et ils ne s'en cachent pas, de figurer dans ce guide.

     

     

    Birdfly2

     

    EN 1995 :

    VOLONTE CONJOINTE DU MEUNIER PROPRIETAIRE ET DU MAIRE DE LA COMMUNE DE RE-INSUFFLER UNE NOUVELLE VIE AU MOULIN DE FILLE

    voir SUITE SUR L'ARTICLE "LE SITE DE L'ILE DE MOULINS'ART"

     

    100_5110
    image0

     

     

     

    Birdfly2

     

     

     

    Lu dans le Maine Libre

     

    guingu14.jpg

     

     

    photo collection particulière
     

    Les enfants des deux écoles et la musique de Spay lors du cinquantième anniversaire de la Libération de Fillé.

     

     

     

    49f81810



    Le soir, le village s'est soudainement rempli dépassant les espérances des organisateurs qui ont été récompensés, par les applaudissements nourris des quelques 2500 spectateurs rassemblés au bord de la rivière quand apparut juste après minuit le spectacle pyrotechnique. La mise en scène a été réalisée en trois parties dont la seconde était axée sur l'histoire locale. Que de bons souvenirs de cette soirée d'été : tout simplement magique ! un véritable déluge d'illumination a marbré une nuit claire avec l'apparition de centaines de ballons symbolisant le lâcher des parachutistes sur la terre de France.

     

    gerard20.jpg

     

    photos collection particulière

    défilé de passionnés de voitures militaires lors de la fête du cinquantième anniversaire de la libération de Fillé

     

    ci-dessus et ci-dessous

     

     

     

    roumai13.jpg

     

    image0

     

    photo collection particulière

    Les enfants entourent le Maire pendant la cérémonie du cinquantième anniversaire de la Libération

    lors du rassemblement autour du monument aux morts.

     

    Birdfly2

     

     

    LE FLEURISSEMENT DE LA COMMUNE RECOMPENSÉ

     

    CONCOURS FLEURS 001-2.jpg

    DIPLOME D'HÓNNEUR DE LA FRANCE FLEURIE EN 1998 ET DIXIÈME PRIX DÉPARTEMENTAL

    APRÈS UN PRIX D'ENCOURAGEMENT EN 1995.

    Lu dans  "LE MAINE LIBRE" de Janvier 2004

     

    Chaque année - jusqu'en 2008 - à l'occasion des voeux du Maire, la commission "VIE ASSOCIATIVE" remettait aux lauréats du concours des Maisons Fleuries une juste récompense - sous la forme d'une corbeille fleurie - à leurs efforts en matière d'embellissement de la commune. C'était un moment fort de convivialité de cette petite manifestation. Cette initiative était unanimement appréciée des filléens car c'est un fait qu'il est plus agréable de vivre dans un cadre fleuri et entretenu,  plus agréable que de constater une dégradation et un manque d'entretien chroniques ...

     

    Birdfly2
     

    extrait archives OF article du 27/12/1997 :

     

    extrait archives OF du 12/3/1998.

    "La dernière livraison de « La vie mancelle et sarthoise » consacre une pleine page à Gérard Choisnet. Alain Moro nous raconte le dernier TGV du maire cheminot de la commune.Gérard Choisnet est désormais à la retraite depuis le 27 décembre dernier. Fils de cheminot, il a, comme son père Paul, conduit des trains. Son dernier TGV a été, comme le veut la tradition, l'occasion d'un accueil chaleureux en gare du Mans. Ses nombreux amis ont attendu sur le bord du quai l'arrivée de la longue machine grise et effilée en provenance de Nantes. Alain Moro a participé à ce voyage. Il nous conte les impressions d'un voyageur anonyme, et nous livre une partie de la vie professionnelle de Gérard Choisnet et de son père, Paul. Maire de Fillé depuis 1989, M. Choisnet est un véritable passionné de la vie locale, il a été candidat aux élections cantonales de 1994. L'élu profitera de sa retraite pour faire du vélo et... se consacrer encore plus activement à ses administrés. Pratique. - « La vie mancelle et sarthoise », no 337, mars-avril 1998".

     

     

     

    Birdfly2

    UN PROJET DE RESTAURANT SCOLAIRE DEJA DANS LES CARTONS EN 1998 !

     

    "Restaurant scolaire. - La cantine a besoin d'être agrandie, elle fonctionne aujourd'hui à « plein régime » et la programmation de nouvelles constructions permet de penser que de nouvelles inscriptions se feront jour lors de la prochaine rentrée scolaire. Dans ces conditions, Gérard Choisnet propose de lancer une procédure pour choisir un architecte afin de réaliser une étude d'impact et une simulation financière. Le projet devra comprendre l'agrandissement de l'école, la construction d'un restaurant scolaire avec une intégration de la garderie périscolaire et de la halte-garderie."

    extrait archives OF du 31 Octobre 1998

    Finalement ce restaurant scolaire ne sera réalisé qu'en 2013 car le projet d'agrandissement du groupe scolaire a primé sur celui d'une cantine.

     

     

    Birdfly2

    VŒUX DU MAIRE DE JANVIER 1999

     

    "Gérard Choisnet a présenté ses voeux devant un public nombreux. La commune connaît un dynamisme certain : vie associative, projet touristique avec le moulin, augmentation de la population et construction de nouvelles infrastructures.« L'année 1999 sera marquée par de nombreux changements : la révision du plan d'occupation des sols sera achevée, les enquêtes sur l'assainissement permettront par ailleurs d'y voir plus clair, le programme d'enfouissement des réseaux devrait connaître une nouvelle tranche, sans doute dans le centre-bourg".

    extrait archives OF du 21/1/99.

    Birdfly2
     
    SUITE AU PROJET DU SITE DU MOULIN, ACHAT PAR LA COMMUNE DE 2 HA DE TERRAIN
     

    "Projet du moulin : après l'acquisition par la communauté de communes du Val de Sarthe du site du moulin de Fillé, il restait à acheter, par la collectivité locale, 2ha de terrain pour s'assurer d'une maîtrise foncière totale, permettant la réalisation du projet de centre de loisirs fluvial. A l'unanimité, le conseil municipal a donné son accord".

    extrait archives OF du 17/9/99

    (le conseil avait voté cet acquisition à l'unanimité mais un membre de l'opposition (il était le seul) manifestait de l'empressement pour le revendre la CDC du Val de Sarthe...° 

     

    Birdfly2
     
     
    EN OCTOBRE 1999, LE CLUB NAUTIQUE DISPOSE DÉSORMAIS D'UN GARAGE A BATEAUX
     

    "Le club nautique de la commune dispose désormais d'un garage à bateaux. Ce bâtiment permettra de stocker du nouveau matériel. La pratique de l'aviron devrait donc pouvoir se développer.' Le hangar a été entièrement construit par les bénévoles du club ' , précise le président, M. Jean Berson. La commune a apporté sa contribution en matériel ', ajoute Gérard Choisnet. Bref, la collaboration a été parfaite. Le bâtiment va permettre au club, créé en 1993, de se développer. ' Nous avons acheté une remorque pour pouvoir participer aux régates qui se déroulent à l'extérieur, nous pouvons désormais envisager d'acheter de nouveaux bateaux ainsi que du matériel d'initiation ', indique le président. Situé en contrebas du pont de Fillé, le siège du club nautique rassemble une trentaine d'adhérents. Un ponton de 12 m complétera prochainement cet équipement.Gérard Choisnet, maire de la commune, et M. Pierre Lefèbvre, suppléant de François Fillon ont inauguré la nouvelle installation".

     

     

    nautiq10.jpg
     
    photo et article ML d'Octobre 1999
     
     
     
     
     
    Birdfly2

     

    LES TEMPS FORTS DE LA CONVIVIALITÉ

     

     

    guingu10.jpg

    photo collection particulière


    Fin des Années 90 : déjà un avant-goût de guinguette sur notre site du moulin !
    avec la très sympathique association de véhicules anciens de l'ECURIE DE L'AGE D'OR DES CENOMANS dirigée par Monsieur PAGEOT et réunie près des bâtiments de la ferme à l'occasion d' un pique-nique organisé par une belle journée d'été

     

    Birdfly2

     

     

     

    L'église au cours de sa reconstruction dans l'après-guerre

    HPIM4725.JPG
     

    Dessin de Frédéric PIQUET : la rue du Passeur et l'église reconstruite ci-dessus et ci-dessous

     

    Photo_020.jpg
     
    Birdfly2

     

    pouchele

     

    Bernard Pouchèle, écrivain, originaire du Nord, décédé récemment à Sablé en mars 2013 -  avait été marin et instituteur. Il avait laissé tomber les voies normales pour la marginalité et la route. Puis, un jour, il a pansé ses blessures par l'écriture. Il a publié "L'étoile et le vagabond ; La Flamande en 1995 Les Porcs de l'Angoisse". Puis il a posé son sac à l'abbaye de Solesmes : il était tombé amoureux de la Sarthe...
    En 1997, il avait publié "La mémoire est au fond de la Sarthe" aux Editions "Terre de Brume" préfacé par Pierre Josse avec des photographies de Jean Distel.

    Bernard Pouchèle et Jean Distel sont venus, un jour, à la rencontre du Maire de Fillé et de quelques habitants de la commune dont René lorsqu'il habitait encore la plus ancienne maison de Fillé. Tous les trois avaient accompagné Gérard Choisnet dans sa promenade vers le moulin à l'heure où la commune venait d'en prendre possession. En visitant le moulin, Bernard Pouchèle trouvait, derrière les premiers sacs de plâtre, de l'inspiration pour son prochain livre. Ils évoquaient déjà la possibilité - dans un futur que le Maire n'espérait pas trop lointain - de voir une guinguette animer les lieux et l'écrivain vagabond enrichissait la conversation en disant : " Gérard, je viendrai dans ta guinguette et j'y boirai un petit verre de blanc".

      Puis le temps a passé, la guinguette s'est ouverte oui, mais quinze années plus tard et Bernard Pouchèle n'est jamais venu y boire son verre de blanc.
    Bernard Pouchèle a consacré un chapitre entier à Fillé et son moulin : il écrit avec humour

    "Il est un village qui se blottit, gentil sinon coquin, dans des ocres, des turquoises et des bleus assoupis, contre les rives, lentes là-bas de la Sarthe. Et ce village s'appelle Fillé. De Filictum peut être qui signifiait fougères. Aux dires des historiens, de fille plus certainement, tant il y a de séduction..."

    "Située à une portée de canon du Mans, bourgade chaude, elle est sise juste sur le parallèle médian qui fait frontière douce entre la métropole rouge et les campagnes blanches autour. Voilà l'explication, qui sait, de ses édiles qui sont comme ses couchers de soleil, rose tendre.

    Fillé est de ces bourgades qui ont l'intelligence des villes, le sens populaire des banlieues sans pour autant renier la mémoire lente des campagnes. Elle subit, elle a subi et elle subira ces trois influences. Et Fillé semble rêver au bord de ses rivières.... "

    "
    C'est bien. C'est beaucoup. Mais elle a en plus et surtout son moulin. Un moulin des temps utiles. Du temps où le pain avait des odeurs de farine. Du temps où les rivières servaient au-delà des touristes. Un moulin sur la Sarthe avec des airs d'inutilité gentille ou de retraite bucolique. Un moulin muet. Que c'est mélancolique quand même un moulin qui dort.

     
    Alors un jour, Monsieur le Maire et ses administrés tant de gauche que de droite, ont décidé de ressusciter l'Histoire et de faire revivre ce moulin.

    On y fait des travaux. On y gâche du plâtre. Mais pas comme on gâchait le plâtre dans le moulin de Maître Cornille.


    Et demain, le vent emportera des poussières blanches et des odeurs de froment..."

     


    document personnel

     

     

     


    photo document personnel
    Je suis ni de gauche ni de droite,
    je suis dans la merde
    et cela ne porte pas toujours bonheur
    Georges PERROS
     
    (Echancrures) CALLIGRAMMES
    EN RESUME  : LORSQUE L'ON EST ELU ET AU SERVICE DE LA POPULATION, ON N'A NI LE OOEUR A GAUCHE, NI LE COEUR A DROITE.

    Les Maires du dernier millénaire auront été Messieurs VAIDIE, DENET, BOUL et CHOISNET. Malgré des divergences d'opinion, il y a toujours eu une grande estime entre-eux et leurs relations seront établies sur le respect mutuel. Il n'en sera pas toujours le cas, dans le futur : depuis 2001, coups tordus et machinations politiques ont été les seules motivations pour certains mais la pratique crapuleuse de l'élimination de l'adversaire par la salissure salit également les auteurs. Les villes de si faible population seraient-elles déjà très politisées ? voire trop...  Il appartiendra aux autres générations, en tous cas, d'écrire l'histoire du village du nouveau millénaire.

        
     

    Birdfly2

     


     

     

     


     

    49f81710

     

     
    sur le parking du stade de foot dans l'ambiance de la fête en juin 1990 (photo collection particulière)
     
     
    Sources et informations :
    - Archives Mairie de FILLE
    - texte de Bernard POUCHELE sur son ouvrage "LA MEMOIRE EST AU FOND DE LA SARTHE" des Editions "Terre de Brume" dont un exemplaire a été dédicacé à l'attention du Maire de Fillé.
    - archives "LA ROUE TOURNE" d'Octobre 1999.
    - archives "LA ROUE TOURNE" de décembre 1981
    - photo de la première page de la première " ROUE TOURNE" de 1981

     

     

    Ce récit de notre histoire commune s'achève avec ces années 2000, l'an 2000 était chargé de symboles car depuis notre enfance, quel que soit notre âge, il symbolisait le futur et voilà que ce futur est devenu une réalité depuis dix-sept ans (déjà ?). L'année 2000 dans la commune a dû être jalonnée d'évènements divers comme toutes les autres années, elle était préélectorale car des élections municipales ont eu lieu en 2001 avec la réélection de Gérard CHOISNET qui deviendra à la fois le dernier maire du second et le premier maire du troisième millénaire.

    Un nouveau lotissement sortira de terre en 2002 route du Bûr à l'emplacement même du terrain qui restait toujours envahi de ronces entre le gros châtaignier et l'embranchement avec la route de Voivres.
     
    Un dernier recensement complémentaire a eu lieu en 2007 avec un résultat homologué au 1er Janvier 2008 organisé par la direction générale de l'INSEE géographiquement compétente. Sans ce vénérable institut, comment saurait-on que FILLE SUR SARTHE, petite commune du sud-Sarthe a - enfin - franchi la barre de 1500 habitants après l'avoir frôlé pendant des années ! On ne pouvait donc que s'en féliciter même si certains candidats à l'élection de Mars étaient désappointés et ont dû revoir rapidement leurs copies pour présenter 19 conseillers au lieu de 15.  Le recensement complémentaire ne prend en compte que les logements neufs et il est fait pour déterminer, selon certaines règles, un accroissement de population qui sera, le cas échéant, ajouté aux chiffres officiels.  

    La mémoire est très sélective et normalement, ne retient que le meilleur des choses - heureusement ! - mais cette année 2000 a été marquée, pour le Maire réélu en 2001, par la fête de la Fédération organisée par le Sénat le 14 Juillet 2000 pour tous les Maires de France et des Dom Tom.
    13 000 Maires environ et leur conjoint ont été rassemblés dans des tribunes dressées le long de l'avenue des Champs Elysées pour le défilé rituel du 14 Juillet.

    Une fois le défilé terminé, ceints de leur écharpe tricolore, les élus vont rejoindre par vagues successives le lieu des agapes suscitant la curiosité et l'intérêt des touristes et des parisiens.

    Dans les jardins du Palais du Luxembourg, des buffets disposés sur plus d'un kilomètre de long attendent les convives et certains en toilettes n'hésitent pas à s'asseoir dans l'herbe. Après s'être restaurés dans la bonne humeur, tous et toutes devant le Palais ont écouté un concert avec Patricia Kaas.




    photo collection particulière


    Dans la tribune des maires de l'Ouest de la France, le jour du 14 Juillet 2000.


    Pour entériner cette année symbolique, le magazine des Maires de France nous a adressé un condensé des messages transmis par les Maires de l'an 2000 aux générations futures, on en a retenu un du Maire de Tannenkirch en Alsace :

    "OUBLIONS NOS PETITS DIFFÉRENTS POUR ÊTRE SOLIDAIRES ET NE PENSER QU'À CE QUI DOIT ÊTRE LE CIMENT DE NOTRE COMMUNAUTÉ : LA FOI DANS L'AVENIR DE NOTRE VILLAGE ET DE L'HUMANITÉ TOUTE ENTIÈRE."

     

     
     
     
     
     
     
     

    photos collection particulière


     
     

     
     
     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

     
     
     
     
     
     








     

     



     

     



     

     

      

     


       

     

     

     
     

     




     

















     
     
     
     
    LIENS
     
    http://www.jpflahaut.fr/index.php
     
     

     

     

    lien       HISTOIRE DE FRANCE

     
     
     
     

    Notre site Fillé s. sarthe de 1900 à nos jours est listé dans la catégorie

    www.trouveasy.com/

     
     
     

     
     
     
     
     
     
    www.miwim.fr/
     
     
     

    lien annuaire-referencement.itg-consultant-internet.fr/

    www.aquadesign.be/

     

    Annuaire-NORD-EUROPE">lien

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique