•  

     

    FILLÉ A L'AUBE DU XXI° SIÈCLE

    En Juin 2006, Inauguration de l'agrandissement de l'école et du local de garderie péri-scolaire.

     

     

     

    Cérémonie d'inauguration : à gauche : M. François FILLON, à l'époque sénateur de la Sarthe, au centre, son prédécesseur, M. Jacques CHAUMONT, puis à droite : M. Gérard CHOISNET, Maire de Fillé et M. Philippe GIRARDOT, Président de la Communauté de Communes, entourés par les enfants de l'école. 

    En 2001 = Nouveaux horaires à l'agence postale : En 2006

    L'agence postale communale bénéficie de nouveaux horaires. Ils prennent mieux en compte les besoins des habitants. Le maire, Gérard Choisnet, se félicite de ce bon partenariat.

    Le trafic de la Poste est en augmentation à Fillé, + 7,44 % alors que la moyenne du secteur connaît une évolution plus réduite, + 1,84 %. La direction départementale de la Poste a choisit d'accompagner ce bon résultat en améliorant le service offert aux usagers.

    A compter du 3 septembre, l'agence postale ouvre ses portes les lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9 h à 12 h et de 15 h à 18 h ; le samedi de 9 h à 12 h. Le guichet est fermé le mercredi. « Notre partenariat a débuté en 1994, avec la création d'une agence postale, j'ai toujours pensé qu'il était important pour une commune de disposer d'un bon service public, c'est le cas ici », précise Gérard Choisnet.

    (extrait O.F. 4.9.2001)

    Le guichet de l'agence postale sera ouvert plus tard le soir.

    16 novembre 2002 : Remise des insignes d’Officier des Arts et des Lettres à Alain Passard par François Fillon, alors ministre des Affaires sociales en la Mairie de Fillé.

    e soir François Fillon, ministre des Affaires sociales a remis, le samedi 16 Novembre 2002, en la Mairie de Fillé-sur-sarthe, les insignes d'officier d'Arts et des Lettes à Alain Passard, chef du restaurant l'Arpège à Paris et ce, en présence, bien entendu, du Maire de Fillé Gérard Choisnet et de quelques invités.

    Alain Passard avait annoncé qu'il donnait la priorité sur sa carte aux légumes et c'est à Fillé qu'il a acquis deux hectares (dans le domaine du Gros Chesnay) pour y cultiver le potager qui alimente son restaurant prisien. Des herbes, des fruits rouges et un verger sont au programme des prochains mois.

     

    Avant la cérémonie du mariage, devant le moulin de Fillé.

     

    La compagnie du Regard poursuit son périple dans la Vallée de la Sarthe. Dimanche à Fillé, le spectacle a pris un tour inattendu, avec la célébration symbolique du mariage de deux membres de la famille Ginkgo. Le maire Gérard Choisnet s'est prêté avec humour à cette cérémonie.

    « Fillé-sur-Sarthe devient aujourd'hui le Las Vegas sarthois du mariage ! » C'est par ces mots que Gérard Choisnet a débuté la cérémonie. « Deux membres de la troupe m'ont contacté dans la matinée de dimanche. Ils souhaitaient que j'organise une cérémonie de mariage avant le concert donné par l'Open Jazz Band, j'ai bien évidemment accepté. » Aussi, la parade musicale qui est partie de l'église, pour se rendre au moulin, était conduite par le couple endimanché. On pouvait entendre des « Vive les mariés ! » lancés par les villageois. La cérémonie s'est déroulée dans les jardins du moulin communal, « sous l'arbre de la fécondité ». Après avoir prononcé le traditionnel oui, les mariés se sont embrassés avec fougue devant un public heureux. L'Open Jazz Band pouvait débuter son concert. Après le repas pris en commun, les spectateurs ont pu participer au spectacle interactif intitulé La croisière de la famille Ginkgo. Le périple se terminera à Roézé-sur-Sarthe, ce mardi, à la Guinguette du Camping.

    (extrait O.F. 12/8/2003).

     

     Entre Sarthe et Loir : le syndicat est dissous et le conseil ratifie cette dissolution ainsi que la répartition de l'actif et du passif. (dernier Président : Gérard Choisnet).

     

     

     

     

     

    Lors de la traditionnelle cérémonie de présentation des voeux, Gérard Choisnet a fait le point sur l'année écoulée et sur les projets pour 2004. La commune poursuit sont développement à un rythme soutenu, elle compte aujourd'hui 1 433 habitants, soit 30 % de plus qu'en 1999.

    Le lotissement du Clos des Fontaines, route du Bur, est bien avancé, plus de 20 maisons sont d'ores et déjà habitées ou près de l'être. Celui du Perroquet 1 est pratiquement achevé. « Pour le lotissement du Bourdigale, nous en sommes à la finition des voiries. Il n'y a plus aujourd'hui de terrains constructibles, il nous reste seulement une dizaine de parcelles le long de la rue de la Libération et 5, rue de la Bourdigale. Nous comptons désormais 1 433 habitants, soit + 30 % depuis 1999 » précise le maire. La commune s'est attachée en 2003 à accueillir l'ADSL (internet à haut débit) et à favoriser les communications téléphoniques mobiles. Un pylône SFR sera prochainement installé à cet effet sur la zone artisanale. En matière d'enfouissement de réseaux, il reste à programmer la rue de la Libération. La commune a également procédé à plusieurs acquisitions foncières : un terrain à côté de la mairie pour un aménagement futur et la dernière maisonnette au bord de l'eau. Cette dernière opération, qui a débuté en 1990, offre aujourd'hui à la commune une maîtrise totale du foncier de ce secteur. « Pour accompagner la mutation de notre commune, il faut prévoir des investissements dans les équipements nouveaux. L'extension de l'école sera le grand chantier de cette année. Il s'agit d'une opération de 610 000 €, avec 229 000 € de subventions et de retour de TVA. La construction des nouveaux bâtiments nous permettra de récupérer le local dit de «La Moufette». Nous souhaitons y développer un projet pour la petite enfance, afin de répondre au manque d'assistantes maternelles » ajoute Gérard Choisnet.

    L'extension du groupe scolaire sera le grand chantier de l'année 2004.

    (extrait O.F. 9/1/2004).

     

     

    L'extension du groupe scolaire sera sans conteste le grand projet de l'année 2004. Les travaux ont débuté le 15 décembre dernier. Ils devraient s'achever dans le courant de l'été.

    L'extension du groupe scolaire est un projet important. L'équipe municipale a décidé de construire deux nouvelles classes, une salle informatique, une salle de repos, qui servira également à l'accueil périscolaire, de nouveaux sanitaires, des locaux de rangement, et un nouveau préau. Cette extension permettra par ailleurs de rendre à la salle de motricité (100 m2) sa destination initiale. Les locaux de La Moufette seront également à nouveau disponibles. Les travaux doivent se terminer pour la fin juillet. Le nouveau groupe scolaire devrait être ainsi opérationnel pour la rentrée de septembre 2004. « La dalle de béton va être coulée prochainement. Le plombier et l'électricien viennent de passer les réseaux », précise le maire, Gérard Choisnet. Le projet a été confié à M. Geffroy, architecte manceau, qui avait déjà réalisé la première construction. L'opération s'élève à 600 000 €, dont un peu plus de la moitié reviendra à la charge de la commune. « Nous avons obtenu 141 000 € de dotation de l'État, 12 000 € de dotation parlementaire, et nous espérons un coup de pouce de la Caisse d'allocation familiales. Nous aurons également 100 000 € de retour de TVA ».

    L'extension du groupe scolaire représente un investissement de 600 000 €.

    (extrait O.F. 20/01/2004)

     

    En 2006 = Inauguration de trois nouvelles classes scolaires :

     

     

    François Fillon, sénateur de la Sarthe, Marc Joulaud, député, Gérard Saudubray, conseiller général, M. Rouannet, inspecteur d'Académie et Gérard Choisnet, maire de la commune ont inauguré vendredi en fin d'après-midi l'extension du groupe scolaire. L'école qui accueille aujourd'hui près de 160 élèves, dispose de trois nouvelles classes, une salle informatique, une tisanerie, un nouveau bloc sanitaire, des vestiaires, des locaux pour la garderie périscolaire et un espace de rangement.

    M. Geffroy, architecte, a de nouveau réalisé cette opération qui s'élève à 600 000 € dont 150 000 € de subvention de l'État, 16 000 € de dotation parlementaire et 12 000 € de la caisse d'allocation familiales. « Cette inauguration est le témoignage de la vitalité de la commune. En entrant dans l'école on mesure toute de suite l'investissement de l'équipe enseignante et le travail pédagogique réalisé », indique l'ancien ministre de l'Education nationale, François Fillon. « L'école actuelle a été construite en 1992, depuis notre village a beaucoup évolué puisque nous comptons un peu plus de 1 500 habitants. Nous n'avions plus assez de place pour permettre une bonne scolarisation de tous les enfants, » ajoute le maire, Gérard Choisnet.

    Gérard Choisnet, François Fillon, Marc Joulaud, Gérard Saububray et Jean-Claude Rouannet ont participé à cet événement;

    (extrait O.F. 26.6.2006)

     

    En Novembre 2006 :  CINQUANTIÊME ANNIVERSAIRE DE LA CONSÉCRATION DE L'ÉGLISE

     

     

    De gauche à droite, Gérard Choisnet, maire, le curé Maurice Baron et le doyen Renaud Laby.

    Le 7 août 1944, les troupes américaines entrent dans la commune. Une présence allemande est suspectée dans le clocher de l'église, un tir de canon est effectué, une grande partie de l'édifice est alors détruite. Une souscription va être lancée auprès des paroissiens pour compléter le projet de restauration. Le curé Maurice Baron a une idée spectaculaire, il se propose de traverser la Sarthe qui serpente dans le village en marchant debout sur un fil. Ce sera fait en 1957, une photo en témoigne. Le curé Baron est en soutane, le public est nombreux, il s'en rappelle en encore !

    Le week-end dernier, la communauté chrétienne de la paroisse, qui rassemble les communes de Spay, Guécélard et Fillé, s'est rassemblée pour se souvenir du cinquantième anniversaire de la consécration de l'église. Une messe, présidée par le vicaire général Jean Brégeon et concélébrée par le doyen Renaud Laby, a permis de marquer l'événement.

    A l'issue de la cérémonie les participants ont pu découvrir une exposition sur l'histoire de l'église locale, des dessins réalisés par les enfants de l'école Saint-Charles. L'équipe paroissiale a, par ailleurs, projeté un film retraçant les différentes périodes de l'édifice.

     (extrait O.F. 16/11/2006).

     

     

    Samedi matin, armée de râteaux, perches, fourches, etc., l'association Chasseurs, de gibier d'eau de la Sarthe (CGEA), était dès 9 h au port d'Arnage, sous la houlette d'Alain Lalande, Arnageois, coordinateur de l'opération et Michel Rak, président.

    « Le but, explique Alain Lalande, est de ramasser tous les déchets flottants non biodégradables. Nous laissons le bois, par exemple. On y trouve beaucoup de sacs plastiques, des canettes en verre, des bouteilles plastiques, des fauteuils de jardin... Nous en ramassons généralement plusieurs dizaines de sacs plastiques. Et, c'est le maire de Fillé Gérard Choisnet qui réceptionne ces sacs ».

    Le groupe s'est scindé en deux, certains sont partis du port, ralliant Spay, d'autres de Fillé-sur-Sarthe jusqu'à la Beunêche, soit 15 km. « À notre demande, cette zone jusqu'à Fillé est en réserve non chassée depuis les dernières adjudications, explique Michel Rak. C'est une zone assez urbanisée et nous avons fait un compromis avec les riverains. La zone Fillé La Suze est chassable ».

    L'association, créée en 1989 a pour but initial de « regrouper les chasseurs du département afin de maintenir les traditions existantes et de lutter contre les exploitations abusives de la Chasse sur le domaine public fluvial », explique le président.

    L'association gère la chasse au gibier d'eau sur une distance de 130 km, (dix lots sur le Loir et sept sur la en Sarthe). Elle regroupe 180 chasseurs. C'est la plus importante association de chasse dans le département. « Il y a quelques années, nous avons réussi à faire participer des classes d'école primaire, mais en raison les problèmes de sécurité, ça n'est plus possible ».

    « Nous organisons depuis plus de 12 ans, une sortie nettoyage de printemps ». C'était la deuxième fois à Arnage.

     

     

    Du port d'Arnage à Fillé-sur-Sarthe, la pêche a une fois encore été bonne pour les chasseurs de « gibier d'eau ». Sur une quinzaine de kilomètres, ils ont retiré de la rivière : deux extincteurs, deux fauteuils plastique, au moins douze cubitainers de vin, un pare-chocs de voiture, deux sacs de bouteilles plastiques, de la ferraille, du plastique et divers objets issus de l'alimentaire.

    Gérard Choisnet de Fillé-sur-Sarthe a proposé de réceptionner tous les détritus.

    Les détritus de tous genres ont été une nouvelle fois sortis de la rivière par les chasseurs de gibier d'eau.

    (extrait O.F. 27.4.2007)

     Le maire Gérard Choisnet a fait part d'un projet sur la commune, lors de la cérémonie des voeux mardi. « 2008, devrait être le départ du développement économique de notre village. Un projet très prometteur est actuellement à l'étude. Notre village a été choisi pour accueillir une résidence services pour les seniors avec une centaine d'appartements. Il sera nécessaire pour cela de construire un bâtiment de 5 000 m2 à l'emplacement des anciennes carrières du Maine. »

    Gérard Choisnet est satisfait de l'aménagement du site du moulin. L'opération menée par la communauté de communes du Val de Sarthe permettra l'ouverture d'un centre de loisirs fluvial avec une guinguette. Il s'est aussi félicité de la progression démographique de la commune. Elle compte désormais 1 548 habitants. L'année 2007 a été marquée par les travaux d'enfouissement des réseaux et de l'éclairage public de la rue de la Libération. Il restera à procéder à la réfection de la voirie.

     (extrait O.F. 161.2008)

     

     

     

    Le centre de loisirs fluvial de MoulinS'Art est devenu un pôle de référence pour les visites pédagogiques des écoles, collèges et lycées. Ainsi, cette année, plus de 800 élèves vont être accueillis sur place. À cela s'ajouteront les nombreux centres aérés qui ont prévu de visiter les lieux.

    Il faut reconnaître que le site ne manque pas d'atouts. Il y a d'abord le moulin, en état de marche, qui produit et vend de la farine. Et puis le four à pain qui permet d'organiser des ateliers. La base nautique offre quant à elle la possibilité de découvrir la Sarthe ou le canal, avec des barques électriques ou des canoës. L'espace est vaste. On peut s'y promener, y jouer, y pêcher.

    Enfin le centre d'art contemporain, avec ses résidences d'articles qui créent et exposent sur place, ou interviennent en direction des écoles et des centres de loisirs.

     

     (archives O.F. 02.05.2009).

     

     

    28 Juin 2008, inauguration de la rénovation du moulin qui porte désormais le nom de "Moulin CYPRIEN" et du site de l'Ile de MoulinS'Art en présence de Messieurs JOULAUD, député, HOUSSIN, sous-préfet de la Flèche, SAUDUBRAY, ancien conseiller général , Madame ALBAGLI, vice-présidente du Pays "Val de Sarthe" et Monsieur GIRARDOT, ancien Président de la CDC et bien sûr Monsieur CHOISNET, porteur du projet du site de l'île de MoulinS'Art.

     

    Depuis 2008, c'est devenu une constante : tout est commencé, rien de fini : exemples : la rénovation de la Mairie côté rue du Passeur.

     

    Pour la RENTRÉE DES CLASSES 2016/17, il n'est pas prévu de suppression de classe à l'école de Fillé pour la bonne raison qu'il y en a eu déjà une la rentrée dernière.

       

    MoulinS'Art fait l'objet d'un article dans O.F. du 28.03.2017


    MoulinS'Art fait l'objet d'un article dans O.F. du 28.03.2017

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • BREF APERÇU DE MANIFESTATIONS DIVERSES DEPUIS TRENTE ANS   

     

    Fête du cinquantenaire de la Libération de Fillé en juillet 1994 : défilé de vélos fleuris par les enfants des deux écoles du village.

     

     

     

    En juin 1995, première ouverture au public à l'occasion de la journée nationale des moulins en présence de François Fillon, Président du Conseil général de la Sarthe et député de la circonscription de Sablé

    et des bénévoles de l'association. 

     

     

    "Inauguration de la rue du Moulin. Manifestement, le député de la quatrième circonscription, Monsieur François Fillon, était heureux d'être à cette inauguration de la roue du moulin. Il s'est, en effet, attardé pendant près de deux heures sur le site. François Fillon est un habitué des lieux. L'année dernière, le ministre avait déjà fait le déplacement pour participer à la première ouverture au public de la commune, dans le cadre de la journée nationale des moulins." 

    extrait d'un article O.F. du 15 Juin 1996

     

    Inauguration de la nouvelle roue à aubes en présence de Monsieur et Madame COSNIER, à gauche, derniers meuniers, de Monsieur François FILLON au centre, député de la circonscription et de Messieurs Gérard CHOISNET et Denis HERBRETEAU, respectivement maires de Fillé et de Guécelard.

    La chorale "La clé des chants" dans les années 90 avec à gauche, Roger Belle chef de chœur.

    donne un concert à la MTL.

    Toujours à la MTL, lors d'une soirée du club de Loisirs sur le thème du Mexique,

    les chanteurs donnent de la voix sur leurs connaissances musicales mexicaines ...

    Au fil du temps, au début des années 2000, le succès des Bouillonnantes ne s'est jamais démenti. La troupe charmait les spectateurs dans le cadre du futur site de MoulinS'Art.

    +

     

    Invitation du Premier Ministre du gouvernement de N. Sarkozy à la Suze

    Sur l'invitation de François Fillon, nouvellement premier ministre du gouvernement de N. Sarkozy, les maires du canton sont réunis à la Suze

    Pin It

    votre commentaire
  • Entre le 12 Avril 2009 et le 17 Novembre 2017, ce blog a reçu :

    102 343 visiteurs


    votre commentaire
  • EN 1995 :

    VOLONTE CONJOINTE DU MEUNIER PROPRIETAIRE ET DU MAIRE DE LA COMMUNE DE RE-INSUFFLER UNE NOUVELLE VIE AU MOULIN DE FILLE

    Quand le moulin prit le nom de MOULIN CYPRIEN

     

     
     
    ci-dessus et ci-dessous, photographies du site avant rénovation que Monsieur René Gaignon avait bien voulu remettre en son temps, au Maire de Fillé.
    Scan-001
     
     
     


    LE MOULIN DE CYPRIEN
     (du nom du premier meunier de la lignée des COSNIER)
     
    c'est la promesse faite par Gérard CHOISNET au dernier meunier de donner le nom de son grand-père au moulin rénové puis il proposa ensuite de donner  le nom de "MOULIN S'ART" au site du moulin comprenant l'ensemble plaine de loisirs + salles d'expos et le site deviendra : l'île de Moulin S'Art.
     
     
    Ci-dessous, vue depuis la nouvelle verrière du moulin sur la Sarthe, les canoës et le pont Harel de la Noe :
     
     
     
     
     
     
    DSCN3046


    Le moulin arrête définitivement son activité en 1975 et tombe dans l'oubli pendant 20 ans, 20 ans pendant lesquelles le dernier meunier venait chaque jour voir son moulin avec beaucoup de nostalgie... jusqu'au jour où il s'accorde avec le Maire, après la réélection de celui-ci en 1995, pour une location avec promesse d'achat.
     
    L'achat viendra plus tard.... après l'an 2000... la Communauté de Communes du Val de Sarthe, sous l'impulsion de Gérard CHOISNET, achète le site car celui-ci savait très bien que les retombées et l'ampleur des projets dépassaient le cadre communal. La CDC du VAL DE SARTHE transforme la plaine attenante achetée précédemment par la Mairie en plaine de loisirs fluviales .
     
    Auparavant, en 1996, toujours à l'initiative du Maire, il avait été créé une association de sauvegarde du moulin  laquelle a, depuis, procédé à la réfection de la roue.

     

     

    image0-006
     
    100_6920
     
    Ci-dessus et ci-dessous, intérieur du moulin : mécanisme et bluterie  
     
     
    100_6922
    IL AURA DONC FALLU  LA PASSION ET LA TENACITE D'UN HOMME (LE MAIRE, GERARD CHOISNET) AINSI QUE  LA VOLONTE ET LE TRAVAIL DES BENEVOLES DE L'ASSOCIATION DE SAUVEGARDE - QUI ONT EFFECTUÉ UN TRAVAIL ENORME - POUR QUE NAISSE LE PROJET DE REDONNER VIE AU MOULIN BANAL DE FILLE SUR SARTHE.  RACHETE ENSUITE  PAR LA CDC DU VAL DE SARTHE, CELLE-CI VA, ENFIN, EN CONFIER LA GESTION A UNE AUTRE ASSOCIATION, CELLE DES MOULINS VIVANTS. 

     
     
    Il aura fallu la passion d'une poignée de bénévoles et du Maire.... celui-ci annonce en public son projet d'acquisition du moulin. Il en rêvait depuis qu'il habitait à Fillé que le moulin ferait un jour partie du patrimoine communal.
     
    Concernant le terrain de la plaine de loisirs que le Maire avait acheté en Juillet 1999, le propriétaire manifestait beaucoup de réticence à le vendre prétextant toujours qu'il existait un trésor caché dans le souterrain, (soit-disant souterrain reliant autrefois le château de Buffes et celui du Gros Chesnay... ).

    Finalement, la parcelle D9 fut donc achetée par la commune pour une superficie de 2 ha 80 a et 20 ca pour la somme de 185000 F se composant de 150000 F pour le propriétaire et 35000 F d'indemnités pour l'exploitant agricole. Le Conseil Municipal après en avoir délibéré donna son accord à l'unanimité pour l'achat de cette parcelle (La Roue Tourne d'Octobre 1999 relatant la séance du Conseil du 7 Septembre 1999).Cette parcelle fut revendue ensuite à la CDC pour en faire la plaine de loisirs que nous découvrons, aujourd'hui, sous nos yeux.

      Ci-dessous, lu dans le Maine Libre : article de presse relatant de la création de l'Association de Sauvegarde du Moulin

    le 15 Mars 1995              
    photo-1084885-L
     
    Association créée en 1995 articles ci-dessus et extrait ci-dessous relatant sa création dont le but était la restauration, la conservation et la protection des bâtiments.

     

     

    Scan

     

    Lu dans le Maine Libre :
     
    "Bien qu'une vingtaine de Filléens minoritaires (?) se soient abstenus d'en voter les statuts, le Maire de Fillé avec, à sa gauche, Monsieur Coutard, Président à l'époque des moulins de la Sarthe, argumentait en faveur de la création de l'association..."
     
    Eh bien, oui malheureusement, pas moyen de sortir un projet comme celui-ci ou bien, plus tard, celui de la guinguette sans que ne se lève une armée de "contre tout et pour rien" - heureusement une petite minorité - qui brandit son désir de vivre seule du plaisir d'être au bord de la rivière sans être importunés par des plaisanciers, des promeneurs ou vacanciers... de préserver l'environnement (le leur surtout) et cette sacro-sainte tranquillité sans "nuisance" aucune : réaction bien égoïste de tout un chacun... 
     
    Scan
     
    Photo - collection particulière  - prise devant les bâtiments anciens de la ferme du moulin en juin 1996. Ces bâtiments ont été transformés en 2007 pour en faire des pièces destinées aux artistes-exposants et l'accès de celles-ci ainsi que celle de la salle de séminaire ont été rehaussés par des marches et une terrasse en bois.
     
     
    Dès que la commune a pris possession du moulin et des bâtiments de la ferme, deux employés municipaux ont rénové l'intérieur de la maison d'habitation afin d'y installer un gîte rustique et sympa. Cette opération a même permis de faire apparaître des colombages sur certains murs de la salle principale qui étaient cachés par du plâtre. 
     
     
     
    Scan-002
    Des musiciens et chanteurs du groupe  "ELLEBORE"  chantent des chansons de mariniers de Loire et leurs bâteaux, en juin 1996, lors de la première fête des moulins, derrière les bâtiments de la ferme transformés aujourd'hui en salle de séminaire et résidence d'artistes.
     
    C'EST CELA L'ESPRIT GUINGUETTE !
     
    Historique du projet de centre de Loisirs Fluvial sur le site du moulin de Fillé :
     
    Suite à un débat d'orientation budgétaire, en 1997, le moulin de Fillé est ressorti plusieurs fois comme méritant de s'intéresser à son exploitation et à sa liaison avec d'autres sites sur la Sarthe ou sur d'autres communes.
    L'idée de l'évolution des statuts pour une compétence "tourisme" est émise.
     
    Une étude de faisabilité économique est envisagée suite à diverses rencontres avec la municipalité de Fillé et l'Association Départementale de tourisme de la Vallée de la Sarthe.
     
    Le 29 Avril 1997 eut lieu une réunion de comité de pilotage tourisme dans le but de préparer les dossiers et le Site de Fillé, au niveau régional est identifié comme intéressant et pouvant faire l'objet d'une labellisation touristique. Un groupe chargé de préparer ce dossier est constitué.
     
    Le 29 Mai 1997, un programme de travail est défini pour élaborer une compétence tourisme. Dans le contenu, l'étude du moulin de Fillé est inscrite comme une action immédiate.
     
    En février 1998, eut lieu l'examen des offres des cabinets d'Etude et en Octobre 1998, l'étude de faisabilité économique d'un centre de Loisirs Fluvial faisait ressortir qu'en matière de faisabilité marketing, le facteur déterminant était la présence de l'eau et la proximité du Mans avec attraction principale le moulin mais qu' il fallait trouver une autre activité complémentaire au moulin : une guinguette a été choisie.
     
    Puis au fil du temps et à ce stade de réfexion,  il apparaissait que l'ancienne ferme devait servir d' hébergement genre gîte d'étape avec une salle d'accueil et d'animation en y octroyant  une halte fluviale, un point de location VTT et kayaks, un parcours de pêche, une halte équestre éventuellement... etc... peut être un mini-golf et bien sûr une aire de détente avec pique nique et jeux pour enfants.
     
    La commission tourisme CDC propose de poursuivre l'étude et d'acquérir le site avec programmation des travaux sur 2001/2002 (ce qui était malheureusement sans compter avec les élections municipales de 2001 ET les changements que cela comporte).
     
    Cependant, la politique touristique du Val de Sarthe se définit peu à peu autour du Centre de Loisirs Fluvial de Fillé. Le site est acquis en Janvier 2000, au prix de 850 000 F soit 129 581 € - c'est-à-dire le prix que proposait un acheteur américain qui s'était porté précédemment acquéreur du Moulin et du terrain situé entre Sarthe et canal auprès du dernier Meunier.
     
    En mai 2000, l'étude de programmation est décidée et confiée par le Conseil Général de la Sarthe à une Société d'Assistance à la Maîtrise d'Ouvrage Publique et, le 15 Juin 2000, la commission "tourisme" définit les enjeux du Centre de Loisirs Fluvial, à savoir :
     
    - créer une dynamique de développement touristique sur le Val de Sarthe ;
    - développer l'attractivité de Val de Sarthe ;
    - développer les liens touristiques et culturels entre les communes, les associations et les professionnels de Val de Sarthe
    et la guinguette est pensée comme élément d'appel fédérateur du site.
     
    En juin 2000, le Conseil Général accompagne le projet dans le cadre du soutien aux projets touristiques structurant la Communauté de Communes du Val de Sarthe et souhaite procéder à une étude d'aménagement.
     
    En Septembre 2001, la finalisation de la programmation des équipements devient incertaine voire hypothéquée par le PPRI (Plan de Prévention des Risques d'Inondation).
     
    Les principes d'aménagement sont toutefois définis comme suit :
     
    - l'un avec la guinguette sur le site au plus près des bâtiments existants à l'emplacement de l'ancien camping ;
    - le deuxième avec la guinguette dans le champ d'à côté, c'est-à-dire au sud de la voie d'accès.
     
    De 2002 à printemps 2003, le projet est en sommeil PPRI puis le 30 Juin 2003, la possibilité de construire la guinguette dans le respect du PPRI est étudiée. Les contours des aléas en fonction des côtes de crue centennale calculées par le bureau ISL fait apparaître un zonage beaucoup moins défavorable que celui de la carte des aléas PPRI....
     
    Le projet de guinguette a donc connu beaucoup de péripéties mais c'était sans compter sur l'acharnement des élus dont le Maire de Fillé et ses collègues de la CDC qui ont "planché" sur ce projet et qui ont réussi à surmonter les obstacles.
     La communauté de communes du Val de Sarthe est propriétaire du site du moulin de Fillé. Elle a acheté cet espace pour créer un véritable centre de loisir fluvial. Bloqué par le Plan de Prévention des Risques d'Inondations, le projet refait surface. Une nouvelle présentation a été faite aux élus.

    Le projet de centre de loisirs fluvial a pour principal enjeu de « créer une dynamique de développement touristique et culturel sur le territoire de la communauté de communes. Cinq communes sur onze sont en effet traversées par la rivière Sarthe, en valorisant l'attractivité du cours d'eau, en cohérence avec les objectifs de l'Association de Développement Touristique de la Vallée de la Sarthe » explique le maire de Fillé, Gérard Choisnet. Ce projet s'articulera autour d'un espace d'animation culturel et touristique situé dans le moulin et les bâtiments annexes existants.

     

    L'édifice accueillera en saison les visiteurs et les scolaires. Il sera également un lieu d'accueil et d'expression pour les artistes peintres, photographes, sculpteurs et les artisans d'art. « Un syndicat d'initiative ou un office de tourisme saisonnier permettra aux visiteurs de se renseigner sur toutes les opportunités de découverte, de ballade, de détente sur le Val de Sarthe et ses environs ». Les associations culturelles et touristiques locales ainsi que les communes bénéficieront d'un espace d'exposition et de promotion en commun. Le projet comprend l'ouverture d'une guinguette. Cet équipement est prévu au coeur du dispositif d'aménagement du site du moulin. Ce sera un lieu festif et convivial, à proximité du Mans, où l'on vient pour s'amuser, danser, écouter de la musique vivante, se restaurer et pratiquer des activités de loisirs et de détente au bord de l'eau. Un lieu à créer, ouvert vers la rivière, avec des animations musicales diverses en soirée et ou en journée, selon la saison. Un lieu culturel qui entretient des relations permanentes avec les milieux artistiques et qui « permet de faire rencontrer en toute simplicité des artistes avec le grand public ». En dehors des périodes de fortes activités, la guinguette permettrait de proposer des animations pédagogiques aux élèves de la communauté de communes, telles que l'initiation musicale, spectacles de théâtre, lectures de contes... « Sur l'eau et au bord de l'eau, des aménagements tels que parcours de pêche, jeux pour enfants et adultes, aire de pique-nique, location de bateaux, seront des incitations à profiter et à découvrir ou redécouvrir les joies d'un dimanche à la campagne ». Les élus vont devoir désormais se prononcer sur la mise en route de cet important projet. Un investissement de l'ordre de 3 millions €.

    (extrait O.F. 2204/2003).
     
     
    ci-dessous, encore un avant-goût de guinguette à Fillé en 2003 lors d'une manifestation auprès du moulin :
     
     
     
     
    Scan
     
    photo-1084944-L
     
    Gérard Choisnet est un maire heureux. Après avoir milité pour la sauvegarde de l'ancien moulin à blé de Fillé-sur-Sarthe et encouragé sa restauration par des bénévoles, le projet d'aménagement d'un centre de loisirs commence à prendre corps. ' Aujourd'hui, les gens ont envie de se détendre avec des choses simples. Le moulin de Fillé-sur-Sarthe va leur proposer de plonger dans l'ambiance des guinguettes des bords de Marne, rêve déjà Gérard Choisnet. Je souhaite que l'on retrouve le Fillé du début de siècle avec sa plage, ses cabines de bain, son club d'aviron et son petit train de la Sarthe, qui chaque fin de semaine amenait les Manceaux pour un dimanche à la campagne '. Un espace familial et populaire Après avoir décidé la communauté de communes à acheter le moulin pour un budget de 850 000 F, le maire de Fillé a réussi le pari d'intéresser à son projet d'autres partenaires comme le conseil général. ' Les bords de l'eau ne sont pas accessibles partout. Les promeneurs se voient souvent barrer l'accès par une propriété privée. En faisant l'acquisition du moulin nous rendons ainsi l'accès à la rivière au public. ' Le projet est ambitieux avec un espace d'exposition dans le moulin et dans la ferme, une guinguette et des aménagements sur les bords de la rivière. ' Le moulin accueillera en saison les visiteurs passionnés. Il sera également un lieu d'accueil et d'expression pour les artistes peintres, photographes, sculpteurs et artisans d'art. Pour la guinguette, un restaurant de 150 couverts avec animation dansante, le bâtiment est à inventer car il n'existe pas. L'architecte retenu devra faire preuve de créativité pour donner une âme à ce lieu '. Création de six emplois Convaincu par les arguments du maire de Fillé-sur-Sarthe, le Conseil général a donné son accord pour le financement d'une étude architecturale. Avec les dix autres communes de la communauté de communes, Fillé-sur-Sarthe veut faire du vieux moulin, dont l'activité s'est arrêtée dans les années 70, un site incontournable de la Vallée de la Sarthe et du tourisme fluvial. Le projet, qui va s'installer sur un terrain de 6 hectares, est évalué à 5 millions de francs. La présentation des premiers plans au public devrait intervenir d'ici six mois pour un engagement des travaux au début de 2002. ' Avec ce projet nous montrons le dynamisme de nos villages et nous créons des emplois, (au moins six emplois à l'année et de douze à quatorze en saison). A Fillé on n'est pas riche : la Sarthe est notre mine d'or '. Gérard Choisnet est un maire heureux. Il va bientôt pouvoir faire découvrir à de nombreux touristes les charmes des bords de Sarthe.
     
    extrait Archives OF article du 6/8/2000
     
     
    Quand, dans les années 1995/96, Gérard Choisnet traçait "les premiers plans sur la Comète" concernant ses projets au sujet d'une réhabilitation du moulin puis d'une éventuelle création de guinguette, il avait fait visiter le moulin à Bernard Pouchèle, écrivain et sablésien d'adoption. Bernard Pouchèle avait promis à Gérard, si la guinguette venait à voir le jour, de venir l'inaugurer avec son ami Richard Bohringer.  Il rêvait à cette occasion de boire "un p'tit coup de blanc". On n'est pas dans dans une région de vignobles mais on n'a quand même la "route des vignes"... Enfin, le temps a passé (près de quinze ans avant que le rêve ne devienne réalité) et Bernard Pouchèle n'est pas venu à l'inauguration (d'autres "personnalités" avaient fait le déplacement à sa place) et, malheureusement, il est disparu en 2013.
     
    Il était tellement enchanté de cette journée consacrée à Fillé et à son moulin que dans son livre paru en 1997 "LA MEMOIRE EST AU FOND DE LA SARTHE", il y consacre un chapitre entier où il y parle de la Municipalité d'alors, du moulin bien sûr et l'on y voit même une photo de notre ami René Bellanger qui l'avait reçu avec le Maire dans la plus ancienne maison de Fillé.
     
    Comme on l'a vu dans un paragraphe précédent, le projet de guinguette existait  depuis 1998 "dans les tuyaux" et, déjà, en Avril 1999, dans le cadre d'une étude de faisabilité économique sur ce projet, une délégation d'élus de la CDC dont Messieurs les Maires de FILLE, ROEZE, LA SUZE et PARIGNE LE POLIN,  c'est-à-dire : Messieurs CHOISNET, DABIEL, COULOMBIER et DESCHAMPS, ont accompagné un groupe de délégués de la Vallée de la Sarthe pour se rendre près de Paris visiter les guinguettes du bord de Marne. Ces personnes ont dit avoir eu des contacts intéressants à tout point de vue et ont passé une charmante journée sur les bords de Marne.   
     
     
     
     
    Scan
     
     
    Animation dans l'ancienne grange du moulin en 1999 le temps d'un vin d'honneur. Celle-ci a été transformée et sert aujourd'hui de salle d'accueil général et d'exposition. Au fond, à gauche, le Maire.

     

     

     

     

    Le projet d'aménagement que nous voyons réalisé aujourd'hui est paru dans la presse locale de Septembre 2006

    (journal MAINE LIBRE du 3 Septembre 2006)

    Scan

     

    "IL SUFFIT DE PASSER LE PONT, C'EST LE DEBUT DE L'AVENTURE..." Georges Brassens

    (La troupe des "Bouillonnantes" passe sur le petit pont du canal un dimanche du mois d' Août 2003 noyé de chaleur : le thermomètre est monté jusqu'à 40°5 c. ce jour-là à Fillé).

     

    La communauté de communes du Val de Sarthe a présenté, samedi, aux habitants le projet d'aménagement du site du moulin de Fillé, en présence de Jean-François Houssin, sous-préfet de La Flèche et de Gérard Saudubray, conseiller général du canton.

     

     

    lm07_1156019_1

     

    Il s'agit d'un dossier important, retenu comme pôle d'excellence par les services de l'État. Près de 1,4 million d'euros va y être investi pour en faire un centre de loisirs fluvial. Michel Bodin, vice-président de la communauté, chargé du tourisme a détaillé les objectifs retenus, « nous souhaitons en premier lieu mettre en valeur le patrimoine industriel du site et autour du thème d'un Dimanche au bord de l'eau en décliner toutes les possibilités ».

    Sur place, il sera possible d'assister à des spectacles de plein air, de découvrir la production des artistes qui auront la possibilité de résider sur place, de profiter de la rivière, en louant un bateau ou bien en pratiquant la pêche, d'assister à la fabrication de la farine ou du pain. Un espace jeux est prévu pour les enfants et une guinguette confiée à un professionnel, en délégation de service public, offrira des possibilités de restauration.

    « Le site accueille aujourd'hui environ 3 500 personnes par an. Il devrait, lorsqu'il aura atteint sa notoriété, drainer 35 000 personnes », précise Philippe Girardot, président de la communauté. Le problème du stationnement a été au coeur des questions du public. Il est en effet prévu aujourd'hui une cinquantaine de places et cela semble pour le moins insuffisant. Les intervenants s'inquiètent aussi des problèmes de sécurité générés par un site ouvert en libre accès. « Nous travaillons sur le stationnement des véhicules en cherchant des endroits disponibles », répond Philippe Girardot. « La sécurité du site sera assurée », ajoute le sous-préfet. Les travaux vont débuter prochainement pour s'achever à l'automne.

    Le site du moulin devrait à terme accueillir 35 000 personnes par an. Stationnement et sécurité ont interpellé le public.
     
    Archives OF article du 7/02/2007.
     
    Le conseil communautaire du Val de Sarthe a adopté l'avant-projet sommaire de guinguette sur le centre fluvial de Fillé. Cette guinguette faisait un peu figure d'Arlésienne car le projet date de plusieurs années. Il a subi des retards dus notamment au plan de prévention des risques d'inondation. La guinguette sera construite dans le renfoncement entre le canal et la Sarthe, près de la voie d'accès au site à partir du pont.

    L'architecte Jérôme Pierres a présenté le projet : « la salle de restaurant fait 105 m², dispose d'un bar et peut accueillir 100 personnes. Elle s'ouvre sur des terrasses et offre une vue sur le site du moulin. Une scène amovible permet d'installer des orchestres. La zone technique fermée permet la préparation des repas et a un accès direct différent de l'accès des clients. »

    Cette zone technique sera équipée de matériel de cuisine par la communauté de communes. « L'utilisateur aura une délégation de service public et de fortes contraintes, assure Philippe Girardot. Il ne fera pas de plus-value car la délégation de service public n'est pas un bail commercial. » L'avant-projet est adopté et le centre fluvial sera doté enfin de sa guinguette.

    Le centre de loisir fluvial du Moulin de Fillé (Moulins'Art) aura sa guinguette.
     
    (archives O.F. article du 10/2/2009).
     
    DSCN0604
     
     
    Scan-002
     
    La guinguette enfin inaugurée 13 ans après le lancement du projet.

     

    La guinguette a été inaugurée le 3 Juillet 2010, Nous avons pu constater que tous ont apprécié le style de l'Orangerie . Mais, en ce qui concerne la guinguette proprement dite, à cette occasion, plusieurs élus en ont rappelé l'historique depuis près de quinze ans puisque cette idée avait germé dans les années 96/97...
    Souhaitons beaucoup de succès à toutes les animations autour du cabaret estival (guinguette d'été, resto'show et au chapiteau d'artistes)
     

    La foule des grands jours est venue passer son après-midi à MoulinS'Art. Dès 14 h, les Farfadets ont envahi le site en arrivant par bateaux, par la route et également par les airs, grâce à une montgolfière. Puis les élus ont procédé à l'inauguration de la Guinguette qui va pouvoir maintenant ouvrir ses portes du mercredi au dimanche, durant tout l'été.

    Loïc Trideau, maire de Fillé, a rappelé qu'il s'agissait d'un projet au long cours. « Cela a commencé il y a 20 ans, quand la mairie est devenue locataire du moulin avec une option d'achat. L'idée était que le site ne soit pas privatisé ». Puis, la communauté de communes a acheté le moulin et au fur et à mesure les espaces alentours.

    « Le projet s'est construit dans le temps, plusieurs équipes d'élus se sont succédé, nous avons avancé pas à pas » ajoute Philippe Girardot, président de la communauté. (extrait archives OF article du 5/7/2010).

     
    Aux dernières nouvelles, la guinguette s'appelle désormais : le "BISTROT DU MOULIN".

    Ci-dessous, dans la perspective du moulin...

     


    photo collection particulière
     
    lm07_2438665_1

    Jojo le dépollueur spectacle de la Compagnie du Regard (ci-dessus et ci-dessous)

    jojo

    photo collection personnelle

     

    En juillet-août, le rendez-vous est donné chaque dimanche après-midi à 16, h au théâtre de verdure, ou dans des lieux plus insolites de l'île. Cirque, théâtre, et musique sont programmés, pour le plaisir des petits et des grands.(archives de OF de 07/2015) 

    lm01_1567530_1

     

     
    (extrait archives OF article du 2606/2009)
    Birdfly2
     

     

    l-apres-guerre-et-la-reconstruction-de-l-eglise_3602618-L     Huile sur toile du moulin sans la roue en 1996 - Peinture de Christiane Choisnet. 1er prix du Public lors du concours des "Peintres en Liberté" 1996 année de la dépose de la roue pour rénovation.  
    Pin It

    votre commentaire
  •  
    inauguration du terrain de football : l'arbitre de la rencontre Fillé-Roezé s'adresse au fils du président qui tend les ciseaux pour couper le ruban.
     
    images paragraphe précédent : carte de membre bienfaiteur du club - année 1978.
     

    En 1999, à l'issue d'une cérémonie d'anniversaire de la création du club qui était à l'époque dirigé par Monsieur Jean-Louis EVEN, le président fondateur de Fillé-Sports, Gérard CHOISNET, était alors maire de la commune. Ce dernier a conté aux personnes présentes, non sans émotion, les débuts de cette formidable aventure : 'J'entrainais les jeunes de Guécelard et nous souhaitions créer une équipe à Fillé. A l'époque, la commune ne disposait pas de terrain, il nous a fallut négocier avec des agriculteurs pour en obtenir un. Au début, nous avions quatre équipes séniors, une équipe féminine et des équipes jeunes. Le terrain sera finalement acheté en 1989 par la Municipalité..."  En effet, ce terrain sera acheté par la commune alors que Gérard CHOISNET venait d'être élu tout jeune Maire de Fillé.   Il devenait rare, en 1978, de trouver un village qui ne possédait pas sa propre équipe de football. Et pourtant, c'était le cas de Fillé, une bourgade située à une quinzaine de kilomètres du Mans. Cette lacune sera comblée grâce à la foi d'une poignée de passionnés qui avaient envie de "faire bouger" les choses.   Et pourtant, vouloir instaurer un sport au sein d'un village qui tombait en léthargie n'était, certes, pas chose aisée. Aucune discipline sportive n'y avait fait son apparition. Gérard Choisnet, fanatique du ballon rond, décidait de remédier au problème.   Devant le fait préoccupant que de nombreux jeunes filléens jouaient à Guécelard et que quelques joueurs de valeur étaient partis dans les clubs environnants, il convenait donc de créer un club. Gérard Choisnet pris contact avec diverses personnes de Fillé susceptibles d'être interessées et, aussitôt, un véritable engouement s'est opéré.   Appréciant tous cette idée, une campagne fut lancée en janvier 1978 par la pose d'affiches chez les commerçants et quelques 90 candidatures furent enregistrées. C'était un début...   Ainsi, c'est avec 90 joueurs dont 50 jeunes et 40 seniors que la première saison démarra démontrant à quel point un club de football était attendu dans le village de Fillé ! Cela ne fit qu'accélérer les choses et une assemblée générale était tenue le 28 Mars 1978 dans le but de former un bureau et les diverses équipes.

    Même si chacun était conscient du chemin qui restait à parcourir, la volonté affichée par les uns et les autres devait mener les joueurs vers un championnat de football dès la première saison 1978/1979.

    Il restait à résoudre le côté matériel avec le terrain et les vestiaires. Un seul terrain se prêtait à la pratique du football de par sa situation à proximité de l'ancien terrain de sport des écoles. C'était un terrain agricole planté de pommes de terre bordé d'un côté par des jardins familiaux (la MTL n'existait pas encore ni le parking qui fut structuré après l'aménagement du stade).  

     

    D'ores et déjà, G. CHOISNET donne le nom de "FILLE SPORTS" à la toute nouvelle société sportive de Fillé.

     

     

      
    Courrier de Janvier 1978 transmis par le Président G. Choisnet attestant des difficultés rencontrées à l'époque concernant le terrain susceptible de permettre la pratique du football à FILLE ; il s'agit bien du terrain actuel qui n'a été acheté par la Mairie qu'en 1989 : première année en tant que Maire de FILLE de G. Choisnet ; c'est dire si cet achat par la commune lui tenait tant à coeur ! (auparavant cette parcelle a été sous-louée puis louée ensuite par le propriétaire).
     
    En effet, il existait un poteau électrique au centre de ce terrain, poteau qu'il a fallut faire déplacer alors que la commune n'en était donc pas la propriétaire ce qui n'a pas été chose simple ; puis, ensuite deux poteaux de corners se situaient sur le champ d'un voisin ce qui a nécéssité l'obligation de faire accepter un échange de terrain par les parties concernées. Bref, il fallait "en vouloir" car il y eut beaucoup de difficultés à résoudre, beaucoup de négociations afin que la pratique du football puisse s'exercer à FILLE.
    Enfin, le 27 Février 1978,  le Conseil Municipal décide d'accorder son appui moral et financier :

    * elle prend en charge le déplacement de la ligne électrique B.T. qui passe au-dessus du terrain.
    * elle met à la disposition de l'association l'abri-vestiaire situé sur le terrain (que les dirigeants ont du déplacer ensuite)
    * elle lui vote une subvention exceptionnelle de démarrage de 3000 F.




    photos collection particulière

    FILLE SPORTS : INAUGURATION DU CLUB UN DIMANCHE D'ETE DE L'ANNEE 1978 ET MATCH DU JOUR DE L'INAUGURATION
    PHOTO CENTRALE : LE PRESIDENT DE LA LIGUE DE L'OUEST, MONSIEUR BEHIER COUPE LE RUBAN SYMBOLIQUE DEVANT LE MAIRE DE L'EPOQUE, MONSIEUR DENET ET MONSIEUR SOYER, DIRECTEUR D'ECOLE ET ANCIEN SECRETAIRE DE MAIRIE, LE PRESIDENT-FONDATEUR DE FILLE-SPORTS (G. CHOISNET, DERRIERE M. BEHIER) AINSI QUE L'ARBITRE DE LA RENCONTRE DU JOUR, RENCONTRE ENTRE LES JOUEURS DE FILLE SPORTS ET CEUX DE ROEZE.
     
    LU DANS LE MAINE LIBRE DE SEPTEMBRE 1978
     
    Les membres du comité de Direction (ils étaient 22 en 1979) ont travaillé inlassablement à l'aménagement du terrain et notamment : la pose de la main courante, des clôtures autour du stade et l'agrandissement des vestiaires.


    Ensuite, il a fallut beaucoup de ténacité pour faire fonctionner ce club fort, en 1979, d'une centaine de licenciés répartis en huit équipes soit trois équipes séniors dont une équipe de vétérans, une équipe cadets, une équipe minimes, une équipe pupilles et une équipe poussins ainsi qu'une équipe féminines quelques années plus tard.
     
    FILLE-SPORT créé dans l'enthousiasme prend un bon départ avec beaucoup de résultats encourageants : l'équipe fanion accède en promotion de seconde division à l'issue de la première saison.
     

       

    Scan-001

        Deux équipes seniors étaient formées, une équipe de vétérans, une équipe cadets en entente avec Guécelard, une minimes, une pupilles et une poussins encadrées par une vingtaine de dirigeants. Le tout jeune club était moralement prêt à fonctionner. Gérard Choisnet souhaitait que les footballeurs du club puissent jouer sous les couleurs rouge et blanche en souvenir et surtout  par dévotion pour le club de l'Intrépide d'Angers où il avait évolué dans sa jeunesse : il avait fait partie de l'équipe qui avait terminé demi-finaliste de la coupe de France de juniors dans les années 60.      

    Scan-002

           

    Scan-007

      Le cultivateur qui louait le terrain du futur stade ne voyait pas d'inconvénient à libérer celui-ci pour la pratique du football. Le meunier qui était propriétaire de ce terrain était tout à fait favorable également. Beaucoup d'obstacles se sont dressés avant que les footballeurs de Fillé exercent leur passion : il fallut "faire bouger les choses" notamment la Municipalité.    

    Scan-003

    En septembre 1978, le stade était fin prêt et inauguré en présence de Monsieur Béhier, président de la Ligue du Maine, les dirigeants, les élus locaux et tous les supporters.   Le bilan de la première année de l'équipe première fut plus que satisfaisant en accédant à la promotion de seconde division tandis que les autres équipes obtinrent toutes de bons résultats. En seconde saison d'existence, son effectif s'est trouvé renforcé d'une équipe séniors, d'une équipe féminines et d'une équipe cadets ce qui porta le club à plus de cent licenciés.    

    Scan-004

          Chaque année, lors du week-end de la Pentecôte,  le stade de Fillé était le cadre d'une kermesse champêtre organisée par les dirigeants, joueurs et bénévoles afin de "récolter" des fonds car il faut le rappeler, le terrain n'était pas encore municipal et la location était à la charge du club ainsi que l'achat du matériel. Outre, le concours de pétanque qui animait cette kermesse qui se déroulait sur deux jours, des stands étaient installés avec divers "commerces" qui pouvaient permettre aux spectateurs de rivaliser d'adresse tout en s'amusant.   Cette manifestation est donc traditionnellement accompagnée d'un concours de pétanque et, en 1981, on se félicite de voir 80 concurrents participer au concours individuel tandis que l'après-midi, 142 doublettes s'affrontaient sur les aires de jeux pour remporter, à défaut du premier prix, une place d'honneur. Que ce soit sur le terrain de foot, lors de l'entrainement ou de l'accompagnement des jeunes, tout se faisait dans le sérieux et la rigueur.     

     
     
    Lu dans le journal local de OUEST-FRANCE


    Scan-006
    photos, ci-dessous, de la kermesse annuelle sur le stade dans les débuts des années 80.
     
    Stands divers, buvettes, tir à la carabine, concours de pétanque, que de souvenirs...
      

    En juin 1980, une rencontre de football féminin se déroula sur le stade de Fillé contre l'équipe d'Allonnes. Dans l'équipe féminine de Fillé qui évolua par la suite et eut de très bons résultats il y eut une jeune joueuse de talent : Estelle Sartini qui  a   commencé à jouer au football à Fillé avec son père, Alain comme éducateur.  

     

    Estelle Sartini, devint joueuse internationale française de rugby à XV. Elle occupait le poste de demi d'ouverture au Caen Rugby Club puis de demi d'ouverture à l'Ovalie Caennaise en 2003. Elle a été capitaine de l'équipe de France. Elle a pris sa retraite de joueuse en 2008 pour s'investir au niveau des instances fédérales en devenant manager de l'équipe de France de rugby à 7.   Elle fut donc tout d'abord passionnée de football (elle a été présélectionnée pour l'équipe de France féminine espoirs), elle commence à s'adonner au rugby à 18 ans dans le cadre universitaire pour devenir membre de l'équipe de France à 22 ans, avec un jeu aux pieds particulièrement redoutable, souvent buteuse à 100 %. Elle est enseignante en éducation physique dans l'établissement du Bon Sauveur au Vésinet (Yvelines).  

    Scan-005

     

    Scan-010
     
     
     
     
    Un échange avec des footballeurs de JEBSHEIM en ALSACE a même été organisé en Mai 1982, les dirigeants et joueurs de FILLE SPORT accompagnés de leur épouse leur ont rendu visite et sont revenus radieux et réjouis par la chaleur de l'accueil
    (les participants ont séjourné dans les familles) le vin d'Alsace a bien sûr réchauffé les cœurs ; il y avait beaucoup d'entrain lors de la soirée qui a réuni les membres des deux clubs et leur famille. Beaucoup d'anciens joueurs et dirigeants ici à FILLE gardent encore en mémoire aujourd'hui le souvenir de trois jours inoubliables. 

     
    extrait de l'article : "Des footballeurs du Maine, précisément de FILLE-SUR-SARTHE (près du Mans) séjournent depuis samedi matin à Jebsheim. Accueillis au club-house par le président de la section
    football, Monsieur FREDDY BAUM, et Monsieur HUGUES PECHE, l'ancien président
    de l'ASJ, à l'origine de cette visite, les footballeurs du Maine ont été ensuite reçus
    dans des familles de Jebsheim. Après le repas de midi offert à l'hôtel-restaurant
    "A l'AGNEAU D'OR", les footballeurs des deux clubs ont disputé un match amical au
    stade municipal.
    L'équipe mixte de Jebsheim s'est imposée sur le score de 2 à 1.
    Samedi soir, c'était la fête au club-house entre les footballeurs et dirigeants des deux
    équipes. Les footballeurs de Fillé-sur-sarthe repartiront aujourd'hui dimanche pour un
    périple de 700 Kms.
    C'est Monsieur CHOISNET, président du club de foot de Fillé-sur-sarthe qui, après son
    séjour chez Monsieur Péché à Jebsheim en 1981, décida de revenir à Jebsheim. Le
    déplacement de Jebsheim à Fillé-sur-Sarthe ? c'est certainement pour bientôt.
    On parle même d'un jumelage." (corr. : gk)
     
    ci-dessous, à gauche, la rencontre en un match amical entre les équipes de JEBSHEIM et FILLE, au centre, la fête le samedi soir 8 Mai 1982 au club house de JEBSHEIM réunissant les joueurs et dirigeants des deux équipe.
     
      
     
     
     
    RETOUR A FILLE :
     
    Ci-dessous, méchoui au stade, bal dans l'actuelle cantine (la MTL n'existant pas encore), anniversaires, fêtes diverses ponctuaient la vie du club en marge des rencontres sportives.
     
     

    photos collection particulière
     
     


    fillé-sports - diaporamas         Dans l'enthousiasme, des jeunes crééent l'écusson de FILLE SPORTS ci-dessous :  

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires